Stadia : En fermant ses studios, Google rend impossible la correction de bugs pour Journey to the Savage Planet

Google a toujours eu de grandes ambitions sur le marché des nouvelles technologies. Et pour croître, le géant américain a besoin de diversifier ses activités. Google propose aussi bien un moteur de recherche que YouTube, Gmail, des produits tech et depuis peu, une plate-forme de cloud gaming appelée Stadia. Un objectif majeur pour Google qui souhaite se faire une place sur le marché très concurrentiel du jeu vidéo, se reposant sur une technologie vouée à se démocratiser, permettant de jouer en streaming à des jeux qu’importe votre appareil, setup… Et pour percer, Google avait besoin d’exclusivités développées par des studios internes.

Malheureusement, Google a récemment annoncé la fermeture de ses studios, parmi lesquels Typhoon Studios.

Crédit : 505 Games

Et avec cette fermeture, on apprend que le jeu du studio, Journey to the Savage Planet, ne peut plus être corrigé.

Journey to the Savage Planet restera instable sur Stadia… pour le moment ?

Mauvaise nouvelle pour les joueurs. Journey to the Savage Planet, disponible depuis le début du mois sur Stadia, ne peut plus être mis à jour, et donc corriger les bugs. La raison ? Typhoon Studios, appartenant à Google, a tout simplement été fermé. Et selon plusieurs utilisateurs, les problèmes techniques sont nombreux. Certains ne peuvent tout simplement pas lancer le jeu, rien que ça.

Les joueurs concernés ont donc décidé de demander une réponse auprès de Stadia. Résultat ? Les employés de Typhoon Studios ont quitté l’entreprise ou changé de poste. Cela veut donc dire qu’ils n’ont plus le pouvoir de modifier Journey to the Savage Planet. Un jeu laissé à l’abandon peu de temps après son lancement sur Stadia et un énorme aveu d’échec pour Google, qui a bien du mal à se faire une place. Le service de cloud gaming va-t-il connaître le même sort que Google+, réseau social pensé pour concurrencer Facebook et rapidement fermé ?

Face à la situation, 505 Games, éditeur de Journey to the Savage Planet, est également impuissant. Car contrairement aux versions PC, PS4 et Xbox One du jeu, ici Google possède le code source. L’éditeur ne peut donc absolument rien faire.

Du côté de Stadia, on promet néanmoins que les équipes travaillent avec 505 Games pour trouver une solution à cet épineux problème.