Star Trek : l’annulation de la série TV avait mis William Shatner “au plus bas” de sa vie

Plus d’une demi-décennie plus tard, William Shatner conserve un amer souvenir de l’annulation de la première série Star Trek.

À la manière de Star Wars et de son 4 juillet, la franchise Star Trek possède également son jour, le 8 septembre. À quoi cette date correspond-elle ? Tout simplement à la première diffusion de la première série télévisée Star Trek.

Le vaisseau de Star Trek
Crédits Pixabay

Lancée en 1966, cette série a forgé des adeptes sans toutefois faire l’unanimité. Et quand bien même l’on peut considérer que trois saisons ne constituent pas un honteux chiffre en terme de longévité, il convient de souligner que la troisième n’avait été accordée que sous la pression d’une partie du public.

A lire aussi : Star Trek va avoir droit à une nouvelle série

Star Trek : des audiences en hausse, plus de fonds au programme spatial

Aujourd’hui, Stark Trek fait figure d’œuvre culte, mais certaines blessures demeurent.

Auprès de USA Today, William Shatner a dressé une image plutôt détaillée de la manière dont il a ressenti l’annulation de la série Star Trek, où il campait l’emblématique capitaine Kirk :

“J’étais allé à Cap Canaveral en tant que capitaine Kirk, où a été déroulé le tapis rouge. J’avais signé un document disant ‘On se voit sur la lune’. Lorsque nos audiences de ‘Star Trek’ ont augmenté, ils ont alloué plus d’argent au programme spatial. Je me sentais donc partie prenante de tout ça. Et il y avait Neil Armstrong, marchant sur la lune. Ce moment incroyable pour l’humanité.

Et je suis allongé sur un lit dans un camping-car, regardant la lune par la fenêtre, regardant cela sur un petit téléviseur noir et blanc de 4 pouces sur mon ventre. Je suis dans un pâturage de Long Island et je fais du théâtre d’été. Je suis au plus bas et je regarde ce moment fort.”

Le 24 septembre prochain paraîtra Bill, un album parlé par William Shatner avec quelques invités musicaux. L’incarnation de James T. Kirk y fera notamment mention de la mort de Leonard Nimoy, son camarade qui jouait Spock à l’écran. William Shatner n’avait toutefois pu se rendre à ses funérailles :

“Leonard a été enterré un dimanche matin, et j’avais accepté de participer à un événement caritatif de la Croix-Rouge à Mar-a-Lago cette année-là. Je devais me décider. J’ai opté pour la charité. J’ai dit aux gens de l’organisation caritative qu’il y aurait des choses érigées pour Leonard – mais elles sont toutes éphémères. Tout meurt. Tout se transforme en poussière. La seule chose qui reste, ce sont nos bonnes actions, c’est ça l’héritage.”

Mots-clés star trek