Star Wars Les Derniers Jedi : le réalisateur défend à nouveau son épisode mal-aimé

Ah, Les Derniers Jedi… Parlez-en en bien ou en mal sur les réseaux sociaux, notamment Twitter, et vous provoquez une guerre civile chez les fans de Star Wars ! Il faut dire que Rian Johnson, à qui l’on doit Glass Onion en ce moment sur Netflix, n’a pas forcément fait les choses comme les autres. Et encore moins comme J.J. Abrams qui, après Le Réveil de la Force, a été rappelé en urgence pour diriger L’Ascension de Skywalker.

Dans Les Derniers Jedi, Rey (Daisy Ridley) cherche l’aide de Luke Skywalker (Mark Hamill) pour sa formation Jedi. Mais Rian Johnson éloigne le personnage du portrait de la trilogie originale en le dépeignant comme blasé. L’homme a perdu ses illusions et se retire pour mener une existence solitaire. Luke Skywalker se sacrifie héroïquement dans Les Derniers Jedi pour aider Leia Organa (Carrie Fisher) et les autres membres de la résistance.

© Lucasfilm

Interviewé par The Atlantic (via ScreenRant), Rian Johnson défend son film mal-aimé. Le réalisateur explique avoir voulu offrir un final épique et majeur pour Star Wars. De quoi relancer les débats !

À lire aussi : Pourquoi Andor tue ce personnage dans l’épisode 6 de la série Star Wars ?

Le réalisateur voulait offrir une fin épique

Rian Johnson persiste et signe malgré le mécontentement d’une partie des fans de Star Wars. Le réalisateur estime que Les Derniers Jedi est une réussite. Rappelons que le film divise les fans à tel point que J.J. Abrams a repris les rênes pour livrer L’Ascension de Skywalker qui se veut plus consensuel et dans les clous, sans déborder.

Pour ce qui est de [Star Wars : Les Derniers Jedi], j’ai essayé de lui donner une fin d’enfer. J’aime tellement les fins que même en faisant le chapitre central de la trilogie, j’ai essayé de lui donner une fin. Une bonne fin qui recontextualise ce qui a été fait avant et en fait un bel objet en soi. C’est ce qui fait un film. J’ai l’impression qu’il y a de moins en moins de ça.

Toute cette idée a été empoisonnée par la propriété intellectuelle qui s’est infiltrée dans les fondements de la narration. Tout le monde se dit : « Comment faire des suites ? ». J’adore la fin où vous brûlez le bateau des Vikings en pleine mer.

Rian Johnson

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.