Star Wars Les Derniers Jedi : un homme a retiré toutes les femmes du film

Un utilisateur anonyme a téléchargé une vidéo détournée de 46 minutes de Star Wars : The Last Jedi intitulé « The Last Jedi: De-Feminized Fanedit ». La vidéo a été publiée sur le site torrent The Pirate Bay.

Dans cette version, toutes les actrices du film ont été coupées au montage et ont été remplacées par des hommes. Bien évidemment, cette parodie a généré une déferlante de colère, de l’indignation et un certain scepticisme.

Dans la description pour le téléchargement, le créateur dit qu’il a coupé essentiellement tout ce qui est exprimé positivement par un personnage féminin ou qui indique qu’elles sont sur le même niveau que les personnages masculins. Ledit créateur a préféré garder son anonymat mais on a tout de même découvert qu’il faisait partie de la MRA.

Suite à la publication de cette vidéo, c’est l’organisation Men’s Right Activism qui a évidemment dû en essuyer les conséquences, en l’absence du véritable coupable.

La vidéo sexiste qui fait trembler de rage les féministes

« The Last Jedi: De-Feminized Fanedit » a été décrit comme étant une version du film dont on a enlevé les parties « Girlz Powah et autres trucs stupides ». La version « De-Féminisée », aussi appelée « The Chauvinist Cut » par son créateur anonyme est si sévèrement tronquée qu’un personnage en entier et une planète ont été supprimés pour ne pas laisser les femmes apparaître à l’écran.

Apparemment, ces changements ont été apportés parce que le créateur a trouvé que le film original n’était qu’une propagande féministe. La liste de changements qui accompagne les coupures comprend également des blagues misogynes et racistes.

Ces propos racistes concernent notamment le personnage Paige Tico, interprété par l’actrice vietnamienne Ngô Thanh Vân, qui est appelé « porcelaine » dans cette vidéo détournée.

Le responsable des méfaits

C’est un membre du groupe de militant pour le droit des hommes, la MRA, qui est à l’origine de cette vidéo misogyne. C’est la seule information qui a filtré à propos de celui qui a créé et téléchargé cette version scandaleuse. Comme tout le monde ignore quelle est l’identité exacte du « criminel », les internautes ont décidé que ce serait tout le groupe qui en subirait les conséquences.

Quelque temps après la sortie de la vidéo, des réponses hilarantes et particulièrement inspirées ont condamné la vidéo et les idées qu’elle véhicule sur les réseaux sociaux. Des fans de la saga, des stars hollywoodiennes et les acteurs du film ont fièrement défendu le côté féministe du film. C’est notamment le cas de Mark Hamill et John Boyega.

Tout ce que l’on peut dire sur cette histoire, c’est que la MRA a eu tort de s’en prendre à l’une des franchises les plus aimées de tous les temps.

Mots-clés star wars