Star Wars : on en sait plus sur l’origine de Snoke

Snoke était promis à un bel avenir de méchant, mais Rian Johnson a finalement décidé de couper court à sa carrière prometteuse. Face à la situation, J.J Abrams n’a donc eu d’autre choix que de ramener Dark Sidious à la vie, laissant du même coup de nombreuses questions en suspend quant à l’origine réelle du Suprême Leader.

Comme souvent, c’est dans les livres que se cache cependant la vérité. L’un des derniers ouvrages de la franchise nous en apprend effectivement un peu plus sur la nature exacte de Snoke… et sur ses origines.

Snoke, un personnage qui était promis à un brillant avenir - crédits Lucasfilm
Snoke, un personnage qui était promis à un brillant avenir – crédits Lucasfilm

Le livre en question s’intitule The Sat Wars Book et il donne un autre éclairage sur la dernière trilogie.

Snoke, un personnage coupé dans son élan

Or justement, c’est par le biais d’une des entrées de l’ouvrage que nous en apprenons un peu plus sur le Suprême Leader.

D’après l’ouvrage, Snoke appartiendrait en réalité à une espèce artificielle connue sous le nom de “genetic strandcast”. Elaborée par Dark Sidious en personne, cette dernière avait principalement pour but de servir le terrible Seigneur Sith et de lui permettre de retrouver le pouvoir.

Ce qui, en soi, n’est d’ailleurs pas une surprise. Dans The Rise of Skywalker, Palpatine confie en effet à Kylo Ren qu’il a “fait” Snoke, sans pour autant entrer dans les détails. Il faut d’ailleurs rappeler que dans le film, lorsque Ren atteint pour la première fois le monde d’Exegol, il passe devant une série de cuves dans lesquelles flottent des clones ressemblant en tout point à Snoke.

A lire aussi : Star Wars Squadrons se montre un peu plus

Un clone autonome, mais pas trop non plus

Le Suprême Leader n’était donc qu’un clone, mais il n’était pas non plus totalement doué de raison. Le livre explique en effet que Snoke conservait une certaine forme de libre arbitre, et ce même si ses actions servaient les intérêts de Dark Sidious. L’idée était donc de produire un clone suffisamment autonome pour ne pas avoir besoin de rester en permanence derrière lui, sans pour autant le laisser non plus en roue libre. Ce qui explique pourquoi Snoke semblait mu par une volonté propre dans le premier épisode.

Le livre va également un peu plus loin en expliquant que créer Snoke était aussi une manière pour Dark Sidious d’échapper à la malédiction des Seigneurs Sith, des Seigneurs Sith qui sont généralement tués par leur disciple lorsque ce dernier décide de voler de ses propres ailes.

A noter que le livre duquel est tiré cette entrée sera commercialisé le 20 octobre prochain.

Mots-clés star wars