Starfield : l’étrange comparaison de Bethesda

Avec un développement débuté en 2015, en même temps que Fallout 4, et une présentation à l’E3 2018, on pensait Starfield disparu, donnant de très rares nouvelles. Le jeu imaginé par Todd Howard s’est pourtant révélé lors de l’édition 2021 pour le plus grand plaisir des joueurs ! Mais ce n’est pas la seule bonne nouvelle puisque Starfield a également une date officielle de sortie, le 11 novembre 2022. Microsoft étant désormais propriétaire de ZeniMax, et donc Bethesda, le jeu sera une exclusivité PC/Xbox et aura même droit à une sortie day one sur le Xbox Game Pass.

Autant de bonnes nouvelles pour les joueurs et un taquet glissé discrètement à Sony et sa PlayStation 5.

Crédit : Bethesda

Mais Bethesda n’arrête pas là son teasing puisque pour Ashley Cheng, manager général, Starfield et Han Solo, personnage emblématique de Star Wars, c’est un peu le même combat !

Starfield veut être un simulateur de « Han Solo »

Grosse exclusivité pour la Xbox et les PC : Starfield est une réalité, enfin datée. Une sortie attendue par les fans de Bethesda, déjà charmés par le savoir-faire du studio avec deux licences majeures, The Elder Scrolls et Fallout. Et histoire d’un peu plus faire monter la température chez les fans, Ashley Cheng, manager général chez Bethesda, le jeu partage un point commun avec Star Wars.

Ashley Cheng explique que selon elle, « Starfield est un simulateur de Han Solo ». Cette dernière poursuit : « Montez dans un vaisseau, explorez la galaxie, amusez-vous ». Quel meilleur teasing pour un jeu de science-fiction qu’un parallèle avec Star Wars ? Sans oublier que, comme le rapporte VG247, Starfield est aussi comparé à « un Skyrim dans l’espace ». Le sens du marketing…

Starfield, à l’instar de The Elder Scrolls et Fallout, est un jeu de rôle. Il faudra créer votre personnage pour vivre une aventure dans laquelle vos décisions auront un impact sur le récit. Lorsque l’on connait le savoir-faire de Bethesda en la matière, il y a de quoi avoir de grands espoirs.

Todd Howard, dirigeant de Bethesda, confie que les équipes de Bethesda ont mis du temps avant de trouver l’ADN de Starfield. Selon l’homme, la science-fiction est tellement vaste qu’il ne fallait pas avoir l’impression de créer un univers déjà existant. Pour cela, les développeurs ont dû commencer à zéro, imaginer les technologies, les croyances, les vaisseaux…