StarLink : la latence passe sous la barre des 20 ms

En juin 2020, la Federal Communications Commission (FCC) a fait preuve de scepticisme face aux déclarations de Space X qui promettait un temps de latence de moins de 20 ms aux utilisateurs de la connexion à haut débit de la constellation Starlink. La FCC avait alors indiqué qu’elle ne connaissait « aucun réseau en orbite terrestre basse capable de fournir aux consommateurs résidentiels un service à large bande susceptible de répondre aux exigences de latence aller-retour de 100 ms de la Commission. »

Il y a quelques jours, la société spatiale d’Elon Musk a prouvé à la FCC qu’elle tenait ses promesses en publiant un rapport qui indique que la latence du service internet de StarLink est passée sous la barre des 20 ms. Comme le révèle le site Mashable, ce rapport a été repéré par des utilisateurs de Reddit.

Un satellite survolant la Terre

Photo de SpaceX – Unsplash

Pour rappel, le projet StarLink a pour but de fournir une connexion internet à haut débit au monde entier depuis l’espace, en utilisant les satellites de SpaceX.

SpaceX annonce une latence de 18 ms

SpaceX a fait un pied de nez à la FCC en révélant dans son rapport que la connexion offerte par la constellation StarLink a une latence de 18 ms. Les tests qui ont permis d’obtenir ce chiffre ont été réalisés sur Speedtest. Cette latence a été enregistrée le 1er juillet 2020.

On notera également le fait que le service de StarLink affiche 103 Mbit/s en débit descendant et 42 Mbit/s en débit ascendant. À l’heure actuelle, la constellation StarLink compte environ 650 satellites.

À lire aussi : Starlink se paye un premier speed test, bien mais peut mieux faire

Des tests ouverts au public dans les mois à venir

Avec StarLink, SpaceX s’est lancé dans un projet colossal. En effet, la firme d’Elon Musk projette, à terme, d’envoyer 42 000 satellites en orbite, à une altitude d’environ 482 à 1126 km. À travers ce projet, le milliardaire sud-africain veut offrir « une très bonne expérience aux personnes qui vivent dans les zones reculées. »

SpaceX a déjà organisé des tests fermés en août 2020 pour évaluer la qualité du service internet fourni par StarLink. Il se murmure que la société spatiale prépare des tests ouverts au public qui auront lieu dans les mois à venir.

Dans un premier temps, seules les personnes se trouvant aux États-Unis et au Canada auront le privilège de tester la rapidité de la connexion de StarLink.

À lire aussi : 100 mbps avec l’Internet de l’espace de Starlink

Mots-clés spacexstarlink