Starlink va faire la guerre aux pirates

Starlink applique une politique de tolérance zéro à l’égard des pirates et donc de toutes les personnes téléchargeant de temps à autre des contenus protégés par les droits d’auteur. Un internaute en a d’ailleurs fait les frais.

Starlink s’est donné pour mission de connecter le monde sans pour autant devoir tirer des câbles partout à travers la planète. Pour permettre à chacun d’accéder au très haut débit, le service s’appuie en effet sur une constellation de satellites placés dans l’orbite terrestre. Des satellites qui ne font d’ailleurs pas l’unanimité du côté de la communauté astronomique.

Un crâne en or, symbole de la piraterie
Photo de Luke Southern – Unsplash

Si cette constellation est encore loin d’être complète, les satellites actuellement présents dans l’orbite terrestre ont permis à l’entreprise de proposer une version bêta de son service.

Starlink ne plaisante pas en matière de piratage

Initialement disponible aux Etats-Unis et au Canada, elle est arrivée en début d’année au Royaume-Uni et elle s’apprête désormais à s’installer en France, en dépit de la fronde lancée par le parti de Jean-Luc Mélenchon. Le succès semble d’ailleurs être au rendez-vous puisque Elon Musk, l’homme à la tête de l’entreprise, a récemment annoncé avoir dépassé le cap du demi-million de bêta-testeurs. Ils sont donc plus de 500 millions à utiliser Starlink.

Comme tous les services et tous les fournisseurs d’accès, Starlink applique cependant des conditions très strictes. Notamment en matière de droits d’auteur puisque ces fameuses conditions stipulent très clairement que les abonnés au service n’ont pas le droit de télécharger illégalement des oeuvres protégées par la propriété intellectuelle.

Or justement, comme le rapporte NDTV, un internaute s’est amusé à tester le seuil de tolérance de Starlink en téléchargeant à plusieurs reprises un contenu sur les réseaux torrents. Et ce sans utiliser de VPN.

Il faudra mieux éviter de télécharger des contenus illégaux avec votre compte Starlink

Et si l’on en croit le fil Reddit créé par ce dernier, alors il semblerait que les équipes de Starlink soient assez réactives. Quelques jours à peine après avoir commencé son expérience, il a en effet reçu un courriel de la part de l’entreprise, un courriel l’avertissant qu’il avait enfreint les conditions fixées par l’entreprise.

L’avis en question est d’ailleurs assez direct :

“Le téléchargement de matériel protégé par le droit d’auteur sans licence peut entraîner la suspension ou la résiliation de votre connexion et vous exposer au risque de poursuites judiciaires de la part du propriétaire du contenu.”

Avis envoyé par Starlink

Reste que l’accès en question n’a pas été coupé. Il semblerait donc que Starlink soit un peu plus souple que prévu. A noter que notre testeur de l’impossible n’a pas poursuivi ses tests, de peur de s’exposer à des sanctions de la part de l’opérateur, mais aussi des ayants droit.

En revanche, la réactivité de Starlink lors de l’émission du premier avis prouve que l’entreprise garde un oeil sur l’usage fait par ses abonnés… ce qui veut également dire que les futurs clients de la solution auront tout intérêt à ne pas faire n’importe quoi avec leur connexion.

Ou, éventuellement, à passer par un VPN.

Mots-clés starlink