Voilà comment Starlink compte séduire les gamers

Starlink ne compte pas uniquement se focaliser sur les débits. Elon Musk a en effet indiqué sur Twitter que ses équipes cherchaient à réduire au maximum la latence du service. L’objectif étant bien entendu de séduire aussi les gamers.

Starlink, c’est avant tout la promesse d’un Internet ultra rapide, sans câble, et disponible de partout dans le monde. Un Internet libéré, capable de rivaliser avec les débits de la fibre.

La Terre vue de l'espace
Crédits Unsplash

Après des années de préparation, le service a commencé sa conquête du monde. Disponible aux Etats-Unis et au Canada, il a même fait son entrée sur le vieux continent un peu plus tôt dans l’année.

A lire aussi : Elon Musk veut rendre Starlink plus accessible

Starlink veut baisser la latence

Et ce n’est que le début. Elon Musk vise en effet un accès global pour la fin de l’année.

Starlink est donc en bonne voie de conquérir le monde, et ce même si la constellation du service n’est pas encore complète. Ici, les lancements s’enchaînent d’ailleurs à un rythme soutenu, l’homme fort de l’entreprise s’étant donné l’objectif, très ambitieux, de doubler les débits de la solution cette année et d’atteindre les 300 Mbps.

Or justement, si l’on en croit les confidences faites par Elon Musk sur Twitter, alors les débits ne sont pas la seule priorité de l’entreprise.

Le PDG de Tesla et de SpaceX a effectivement fait savoir qu’il comptait aussi tout mettre en oeuvre pour baisser la latence du service. Avec pour but avouer de passer sous la barre des 20 ms. A l’heure actuelle, elle se trouve plutôt entre 20 ms et 80 ms.

A lire aussi : Evitez d’accrocher une antenne Starlink à votre voiture

En théorie, les 10 ms sont atteignables

Une annonce qui a son importance. Si Starlink suffit actuellement pour la plupart des usages, il y a encore une porte qui lui reste fermée : celle des jeux rapides. Et si le service souhaite trouver sa place chez les gamers, il n’a pas le choix, il va devoir mettre l’accent sur la latence afin de permettre aux joueurs d’obtenir les meilleures performances possible.

Il faut d’ailleurs souligner que Starlink compte baisser cette fameuse latence dès cette année, notamment en construisant plus de stations à travers le monde. En théorie, et toujours selon Elon Musk, il devrait d’ailleurs être possible de baisser la latence à 10 ms, notamment en équipant les satellites de la constellation de lasers permettant d’améliorer la connectivité entre eux.

Pour rappel, l’abonnement à Starlink est facturé 99 $ par mois. Les frais d’installation se montent en revanche à 499 $.

Mots-clés starlink