Station Spatiale Internationale : La NASA va accepter les astronautes privés pour des séjours payants

Lors d’une conférence de presse le jeudi 6 juin dernier, la NASA a annoncé son souhait d’ouvrir la Station Spatiale Internationale (ISS) aux activités commerciales d’entreprises privées et aux astronautes privés. Ainsi, il sera désormais possible de faire des profits à partir des activités réalisées en orbite. Jusqu’ici, on ne pouvait utiliser l’ISS qu’à des fins de recherche.

Une nouvelle directive a été publiée par l’agence spatiale concernant la possibilité de  fabriquer des produits destinés à la vente au sein de la station. Cependant, les activités autorisées devront quand même avoir un lien avec la mission de la NASA, ou encore nécessiter un environnement en microgravité.

ISS

Une liste a aussi été dressée concernant les sommes à payer pour pouvoir utiliser la station spatiale, que ce soit pour le matériel ou pour le personnel.

Les prix proposés

La NASA a prévu de réserver 5 % des ressources annuelles de la station pour un usage commercial. Cela inclut notamment le temps des astronautes et la masse des cargaisons. Pour avoir accès à ces services, les entreprises intéressées devront payer 3000 USD/ kg pour envoyer du matériel en orbite, et 3000 USD/ kg de plus pour se débarrasser des déchets. Pour un retour sur Terre, ce sera 6000 USD/ kg, et plus encore si la cargaison a besoin d’énergie ou d’une assistance vitale.

Les astronautes privés qui désireront séjourner sur l’ISS devront aussi payer leur voyage. Le prix de base sera de 11 250 USD par jour avec accès aux ressources vitales et aux toilettes. Pour un prix de 22 500 USD par jour, on a droit à la nourriture, à l’air, à un kit médical, aux provisions des astronautes et au matériel d’exercice. La NASA a indiqué que l’ISS pourra accueillir jusqu’à deux séjours de courte durée par an, et que les astronautes privés voyageront sur les futurs lanceurs commerciaux américains.

L’ISS ouverte au commerce

Dans le cadre de cette ouverture, la NASA souhaite également que les sociétés privées utilisent la station spatiale pour créer de nouveaux habitats en orbite basse. L’agence a aussi mis le port d’amarrage avant du module Harmony à la disposition du secteur privé.

La NASA attend aussi de nouvelles propositions d’activités et d’études à réaliser en orbite basse de la part des compagnies intéressées. L’agence souhaite surtout qu’il y ait une continuité des activités commerciales dans l’espace.

Cette ouverture de l’ISS au secteur privé sera l’occasion pour les entreprises de s’ouvrir à une filière tout à fait nouvelle. Attendons de voir qui sera la première société à se manifester, et aussi qui sera le premier astronaute privé à aller sur l’ISS.

Mots-clés issNASA