Steam China est disponible mais perd beaucoup de jeux et fonctions

Le jeu vidéo a beau être majeur en Chine, le marché est extrêmement contrôlé par le gouvernement. Les jeux qui peuvent sortir sont contrôlés, certains censurés, tandis que d’autres ne répondent pas aux règles du Parti communiste. Pas toujours facile pour des acteurs internationaux de se faire une place, faisant face à un gouvernement très strict. Steam en fait les frais puisque le logiciel est passé par la case censure en dévoilant une nouvelle version, appelée Steam China. Notons que Steam tel que nous le connaissons est toujours disponible en Chine mais pourrait, à terme, disparaître du territoire.

Comme l’explique PC Gamer, Steam China ne compte que 53 jeux, contre les milliers pour sa version internationale.

Crédit : Valve

Mais le client perd également des fonctions, comme les forums ou l’accès aux profils.

Steam China arrive mais grandement amputé de son contenu

Steam China est désormais disponible, version du célèbre logiciel qui correspond aux attentes du gouvernement chinois, très censeur. Ici, on ne compte que 53 jeux (DLC inclus) puisque l’Etat est passé par là, imposant certaines restrictions. Très étonnamment, PUBG n’est pas présent, pourtant production locale. En plus de ce maigre catalogue, Steam China ne propose pas certaines fonctions phares du logiciel. Impossible d’accéder aux profils, aux pages communautaires, forums, le Workshop, etc. Fort heureusement, les avis sont toujours disponibles pour ces 53 jeux disponibles.

Difficile de savoir qui peut réellement se tourner vers Steam China, qui se veut beaucoup plus restrictif. On imagine aisément que le gouvernement chinois pourrait un jour interdire Steam sur le territoire. Une décision dramatique pour les joueurs, qui perdraient alors l’accès à des milliers de jeux et leurs achats personnels. Sans oublier l’aspect très libre du service, qui leur permet d’échanger dans des espaces communautaires, contrairement à Steam China.

Le gouvernement chinois a pour habitude de contrôler d’une main de fer le marché du jeu vidéo sur son territoire. Plusieurs jeux ont déjà été interdits en Chine comme, par exemple, Football Manager qui propose le tibet comme pays indépendant, Dead Space à cause de sa violence, Battlefield 4 et son DLC China Rising qui donnent une mauvaise image du pays, etc.

Mots-clés chinesteamvalve