Steam : Humble Bundle poursuit Valve pour position dominante

Epic Games est actuellement en procès contre Apple, accusé de position dominante. Car sur les appareils iOS, la seule boutique en ligne est l’App Store et sa commission de 30% ! Une forte somme pour les développeurs qui n’ont pas d’autres alternatives. Et aujourd’hui, c’est un autre ogre qui est attaqué pour une raison similaire : Valve et son service d’achats de jeux dématérialisés, Steam. Le géant est la cible de Wolfire Games, un petit studio qui a créé Humble Bundle. Ce dernier explique que Valve possède 75% du marché sur PC avec Steam, ce qui pousse les développeurs à ne pas se tourner vers d’autres plateformes. Entendre par là GOG, Epic Games mais surtout Humble Bundle !

Pourtant, Humble Bundle et Valve entretenaient de bonnes relations dans le passé.

Crédit : Valve

Mais une décision de l’entreprise a tout bousculé. Une décision en lien avec les clés pouvant être utilisées sur Steam.

Humble Bundle accuse Valve d’avoir mis fin à un contrat

Humble Bundle est une boutique en ligne qui vend des packs de jeux à un prix libre. Les consommateurs peuvent répartir la somme choisie entre les développeurs et associations. Dans ces packs de jeux se trouvent des clés Steam, que les joueurs ont juste à entrer dans le logiciel développé par Valve.

Pour éviter que des personnes malhonnêtes achètent plusieurs fois des packs à un prix dérisoire pour revendre les clés, un partenariat est né entre les deux sociétés. Mais aujourd’hui, Wolfire Games explique que Valve a mis fin à ce contrat et lui cause du tort. Les éditeurs seraient désormais plus frileux à l’idée de proposer des clés chez Humble Bundle.

Si Humble Bundle ne propose pas des clés venant d’ailleurs que Steam, c’est car le service a une position dominante. Wolfire Games veut donc que Valve soit moins puissant : pour le moment, la société domine le marché et l’Epic Games Store, Uplay ou encore GOG sont effacés…

Ce procès fait écho à celui entre l’Epic Games Store et Apple. La firme de Cupertino est victime d’une grande campagne de dénigrement de la part de son adversaire, entachant son image. Valve est dans la même situation, alors que de plus en plus de voix s’élèvent contre Steam et sa commission de 30% (de la même hauteur que celle de l’App Store…).