Steam ne supprimera pas la possibilité de télécharger d’anciennes versions de jeux

Alors qu’il se murmurait que Valve pourrait supprimer la possibilité de télécharger d’anciennes versions de jeux sur Steam, le géant est sorti de son silence pour démentir ces rumeurs.

On peut en faire l’expérience avec des personnes de tout âge : retirez-leur quelque chose auquel elles étaient attachées depuis un certain temps, et elles chercheront à le récupérer de manière presque automatique.

Un enfant en train de jouer à la console
Image par cromaconceptovisual de Pixabay

La récente bêta de Steam semblait apporter avec elle un étrange retour en arrière : l’impossibilité de télécharger autre chose que la version la plus récente des titres possédés sur la plate-forme. Les anciennes versions étaient vouées à n’être plus accessibles qu’aux développeurs.

A lire aussi : Steam : il pourrait devenir possible de jouer à des jeux pendant leur téléchargement

La fin des anciennes ‘builds’ sur Steam ? Valve parle de cas particuliers

Mettre fin à la possibilité de télécharger d’anciennes versions de jeux présentait plusieurs inconvénients. Probablement le plus dérangeant, celui d’empêcher un jeu de fonctionner correctement sur une machine parce que la version la plus récente fait planter le programme. Les utilisateurs s’adonnant au “speedrun” pouvaient quant à eux être dérangés car selon les versions, un jeu peut se montrer plus ou moins rapide à parcourir.

Valve a choisi de s’exprimer sur PC Gamer via un porte-parole pour clarifier la situation et mettre un terme à ces rumeurs.

“En fait, nous ne prévoyons pas de désactiver le téléchargement des anciennes ‘builds’. Ce sur quoi nous travaillons, c’est une approche pour gérer les cas limites impliquant du contenu non propriétaire, et aider les partenaires à retirer plus facilement les ‘builds’ qui doivent être supprimés pour des choses comme les problèmes de droits d’auteur. Nous aurons plus d’informations à partager sur ce travail lorsqu’il sera prêt à être expédié.”

VG247 laisse entendre que les développeurs pourraient eux-mêmes avoir la faculté de laisser activée ou de désactiver la possibilité de télécharger d’anciennes versions, comme par exemple dans les cas où ils n’auraient plus le droit d’exploiter de la musique protégée par le droit d’auteur. Rappelons-nous du cas de ces GTA aux mises à jour faisant disparaître des morceaux, et souvent pas des moindres (“Bille Jean” et “Wanna Be Startin’ Somethin” de Michael Jackson sur GTA: Vice City, pour ne citer que cet exemple d’apparence emblématique).

Mots-clés steam