Steam : Valve fait le tri et exclut 179 titres aux consonances hautement sexuelles et politiques

Que l’on se rassure, Valve, dans toute sa bienveillance pour notre bien-être psychique, vient de botter bien fort le derrière de 179 titres qui avaient eu l’outrecuidance de débarquer sur Steam avec des restes de vomi au coin des lèvres et des pièces d’identité qui révélaient que l’on pouvait s’appeler “Big Dick”, “69” ou encore “MILF”.

Depuis que l’on sait que Valve accepte tout ou presque sur sa boutique en ligne en laissant les développeurs et les joueurs décider de ce qui est choquant et ce qui ne l’est pas, Steam a officiellement pris la forme d’une poubelle, postée entre un 4 étoiles et un boui-boui, que l’on viendrait fouiller chaque jour à la recherche de quelques merveilles.

Il semblerait cependant que Valve puisse donner de grands coups de marteau sans attendre des signalements. Kotaku rapporte ainsi que sur ces dernières semaines, un nombre conséquent de titres a été banni de Steam pour avoir fait dans la provocation évidente.

Steam : des bans conséquents en l’espace de quelques semaines

On nous précise qu’alors que ces derniers mois, entre 20 et 70 jeux ou contenus téléchargeables ont disparu de Steam, ce sont 179 titres qui se sont récemment volatilisés en l’espace de quelques semaines. Les exemples mentionnés ci-dessous permettent de comprendre que Valve ne goûte que très peu à du “troll” sexuel et politique ainsi qu’à de l’incitation aux Succès faciles :

  • Make Border Great Again!
  • Big Dick
  • 69
  • MILF
  • Hentai
  • Hentai: Exposed
  • Hentai Sisters
  • PUTIN, TRUMP, and XIN JINPING
  • PUTIN, BOOBS, and TRUMP
  • LOGAN vs KSI
  • Un ensemble de 31 jeux présentant des variations avec le titre Achievement Hunter

Valve avait précédemment déclaré vouloir nettoyer Steam de ces titres peu voire pas du tout fonctionnels ou tentant de fiche le boxon dans les inventaires, ou de manière plus large dans les commentaires et les discussions. S’il n’est officiellement plus possible de vérifier si les quelques bannis cités plus haut revêtaient une réelle valeur vidéoludique, un passage régulier dans les dernières nouveautés de Steam permet de se faire une idée sur le sujet.

Mais pas de panique, il reste encore possible de dépenser 99 centimes pour faire sauter un Donald Trump en pixels sur des plates-formes à la recherche de bitcoins et de drogues.

Mots-clés steam