Steam : Valve sort sa matraque et bannit plus de 40.000 comptes

Quand Valve est contrarié, les tricheurs de toutes sortes ont tendance à avoir un réveil des plus difficiles. La firme de Gabe Newell a en effet attendu la fin des soldes d’été de Steam pour bannir pas moins de 40.000 comptes du service. Une vague de ban quasi sans précédent qui intervient au terme d’une période propice à toutes les bassesses…

Le système anti-triche “V.A.C” de Steam a donc été mis à contribution et s’est avéré une fois de plus efficace, permettant à Valve d’identifier facilement les joueurs les plus malhonnêtes – et notamment ceux qui avaient profité de la fin des soldes pour revendre des clés achetées à bas coût au cours de l’événement.

steam_logo

Valve a choisi d’attendre la fin de ses soldes d’été pour procéder à une vague de Ban sans précédent. En quelques jours plus de 40.000 comptes ont été clôturés.

Au mois d’octobre dernier Valve avait déjà eu l’occasion de sévir – bannissant, sans pitié aucune, près de 15.000 comptes incriminés par le “V.A.C”. Le matraquage édition juillet 2017 aura donc été plus rude, espérons que cela serve d’exemple… De ce côté rien n’est toutefois moins sûr, malheureusement.

Quand Valve passe, les tricheurs trépassent

Inutile de préciser que quand Valve tape sur les doigts d’un joueur malhonnête, ça tape dur, vraiment. Les gamers mis en cause ont donc vu leur compte Steam être définitivement banni.

En clair cela signifie que l’accès à n’importe quel service en ligne de la plateforme leur est interdit. Mais ce n’est pas tout puisque l’accès à certains titres multijoueurs très populaires comme DOTA 2 et Counter Strike : Global Offensive leur sera également refusé.

Punition supplémentaire : tous les skins achetés ou débloqués pour Counter Strike : GO seront instantanément et définitivement retirés des comptes concernés.

Notons que le commerce d’apparences d’armes destinées au FPS de Valve peut s’avérer extrêmement juteux. En étant bannis du titre, les tricheurs sont donc privés de revenus substantiels en perspective et perdent toute leur “marchandise” déjà acquise. De quoi en refroidir plus d’un.

Pour mieux se rendre compte du pic de ban ayant eu lieu en ce début juillet il suffit de se rendre sur ce site. On y voit à quel point les temps sont durs pour les tricheurs de tout poil…

Mots-clés steamtriche