Stephen King annonce quitter Facebook face au flot de publicités basées sur la désinformation politique

Facebook est pointé du doigt depuis plusieurs années pour sa gestion des publicités politiques, dont beaucoup font la part belle à la désinformation. Pourtant, la société de Mark Zuckerberg a décidé de ne pas légiférer en laissant les utilisateurs se renseigner eux-mêmes sur ces dernières.

Une position largement critiquée pour un service qui compte énormément sur les revenus publicitaires pour vivre.

Crédits Pixabay

Le réseau social avait même dû faire face à de nombreux scandales autour de la gestion des données privées autour de la politique, dont le plus grand reste Cambridge Analytica qui aura influencé le Brexit et les élections américaines.

Et Stephen King, célèbre auteur de romans horrifiques, a fait part de son exaspération de ces publicités politiques basées sur la désinformation.

L’homme a tout simplement décidé de quitter la plate-forme de Mark Zuckerberg !

Stephen King tourne la page Facebook et le fait savoir

Stephen King n’en peut plus des publicités mensongères politiques sur Facebook, et il le fait savoir.

L’auteur derrière de célèbres romans horrifiques tels que Shining, Carrie ou Ca (qui auront eu droit à des adaptations cinématographiques aussi populaires) a décidé de quitter le réseau social alors que la campagne américaine bat son plein et que Donald Trump, vivement critiqué, pourrait être réélu.

C’est à travers une publication que celui considéré comme un maître de l’horreur a expliqué “Je quitte Facebook. Je suis mal à l’air avec ce flot de fausses informations permises pour les publicités politiques et je ne suis pas confiant dans les capacités de Facebook à protéger les données privées des utilisateurs“. Une accusation revenant souvent vis-à-vis de Facebook et sa façon d’utiliser les informations des inscrits avec peu de transparence.

Sans oublier que beaucoup pointent du doigt l’appât du gain de Mark Zuckerberg au détriment d’un “bon vivre” sur la plate-forme.

Cette déclaration de Stephen King prouve bien que de plus en plus de personnes célèbres tournent le dos à Facebook.

Pour rappel, Brian Acton, fondateur de WhatsApp, appartenant désormais à Facebook, a quitté le réseau social en dénonçant ses dérives par la même occasion avec le hashtag #DeleteFacebook. L’homme a été suivi par Steve Wozniak, co-créateur d’Apple, ou encore Mark Hamill, célèbre Luke Skywalker de la saga Star Wars.