Steve Jobs a bien failli intégrer un bouton “back” à l’iPhone

Présenté en janvier 2007, l’iPhone est un terminal qui a révolutionné l’approche que l’on avait jusqu’ici du téléphone et qui a modifié en profondeur le marché. Avec ses lignes sobres, son écran tactile et son unique bouton en façade, le premier smartphone d’Apple a tout de suite attiré l’attention du public.

Pourtant le téléphone de la firme de Cupertino aurait pu adopter un design assez différent de celui qu’on lui connait et qui a fait son succès. D’après Brian Merchan (auteur d’un livre récemment publié traitant de la conception de l’iPhone), Steve Jobs aurait longtemps hésité à ajouter au mobile une touche “back” physique… avant de se ranger à l’avis d’un de ses collaborateurs, partisan d’un bouton unique en façade.

1280px-Steve_Jobs_Headshot_2010-CROP

D’après Brian Merchan, Steve Jobs aurait longtemps hésité à ajouter un bouton “back” au tout premier iPhone… avant de se ranger à l’avis d’un collaborateur.

Habitué à suivre son instinct coûte que coûte, le légendaire co-fondateur d’Apple aura donc fini par écouter l’un de ses employés sur la question de l’ajout – ou non – d’une touche “retour”. Un événement suffisamment marquant pour être couché sur le papier…

Ajouter un bouton “back” aurait compliqué les choses pour l’utilisateur…

C’est probablement à Imran Chaudhri (l’un des ingénieurs à l’origine de l’iPhone), que l’on doit le design définitif de la première version du téléphone star d’Apple. L’homme a en effet réussi à convaincre Steve Jobs qu’ajouter une touche physique “retour”  au smartphone ne ferait que compliquer les choses pour l’utilisateur et le rapprocherait alors des autres téléphones déjà présents sur le marché en 2007.

Comme l’explique l’ingénieur dans le livre de Brian Merchan les téléphones de l’époque étaient “trop complexes” et leurs fonctionnalités “étaient enterrées dans des menus“. Avec l’iPhone, Apple voulait proposer quelque chose de différent et d’intuitif ; et l’intégration d’une touche supplémentaire en façade n’allait pas dans ce sens. Un argument que Steve Jobs a dûment accepté.

L’unique bouton “Home”, ayant pour seule fonction de revenir au menu principal a ainsi été adopté, avec le succès qu’on lui connait.

L’anecdote mentionnée par Brian Merchan – et visiblement son ouvrage de manière générale – tend à démontrer que la conception de l’iPhone n’est pas le fruit du génie d’un seul homme, mais bien l’oeuvre d’une équipe multiculturelle… Et si c’était ça au final la grande force d’Apple ?

Crédit illustration