Stop Covid: un point sur l’application post-confinement !

De nombreuses mesures ont été prises en vue du déconfinement du 11 mai prochain. L’application Stop Covid de « Contact Tracing » fait partie des plus sujettes à la polémique en France !

Cette dernière étant encore loin d’être prête, de nombreuses questions restent en suspens face à l’outil !

Crédits Pixabay

Application StopCovid : qu’est-ce que c’est ?

L’application Stop Covid est spécifique à la maladie du Covid-19. Son objectif est d’alerter son utilisateur en cas de contact avec une personne infectée par le coronavirus covid-19 au cours des 14 derniers jours.

Ainsi, si la personne a conscience du risque, elle pourra prendre des mesures en conséquence, soit se faire tester ou être placé en quarantaine en cas de contamination.

Selon les informations du Monde, la technologie utilisée par l’application serait le Bluetooth. Ce dernier aura pour principale mission d’évaluer la distance en se connectant aux appareils à proximité.

« Robert » est le surnom du protocole utilisé par les développeurs de l’application. Son rôle ? Recenser toutes les personnes que vous avez croisées au cours des 14 derniers jours. Par la suite, il fera une comparaison avec les personnes infectées recensées dans une base de données centralisée.

Les risques liés aux données personnelles

D’après l’annonce faite par Cédric O, secrétariat d’État au numérique, l’utilisation de l’application StopCovid est volontaire. Ainsi, une personne contaminée par le virus devra donc partager de son plein gré la liste des personnes avec qui elle a été en contact.

Cette situation amène à certains problèmes liés aux données personnelles. Ces problèmes se focalisent essentiellement sur la protection de ces dernières. La question qui se pose alors est : l’État peut-il réellement garantir la protection de ces données contre d’éventuels hackers ?

D’ailleurs, des chercheurs ont déjà publié un manifeste avec plus d’une quinzaine de problèmes pouvant survenir. Il s’agit notamment des problèmes de sécurisation du Bluetooth, les fausses alertes, et autre.

La solution Apple et Google : la France s’y oppose !

Une autre solution du même genre a été proposée par Apple et Google. Contrairement à l’application Stop Covid, cette dernière se focalise sur une architecture décentralisée. Clairement, cette autre application importerait régulièrement la liste des personnes ayant croisé le malade.

Ce qui ne plaît pas à la France qui préfère de loin le protocole « Robert ».

La raison étant justement la centralisation des données collectées par l’application. Ainsi, on pourra profiter d’une vue d’ensemble de la propagation à grande échelle du Covid-19, ce qui permettra grandement d’en limiter l’impact !