#StopHateforProfit : Facebook en paie les frais et perd des contrats publicitaires de Disney

Il est difficile de ne pas voir que la désinformation et les propos haineux fusent d’un peu partout sur Facebook. Face à cela, #StopHateForProfit, une campagne de boycott invitant les grandes entreprises à ne plus faire leurs annonces publicitaires sur Facebook, a été organisée par un collectif d’organisations pour les droits civiques aux États-Unis afin de changer les choses.

Lancée par un groupe dont font partie la Ligue anti-diffamation et la NAACP (National Association for the Advancement of Colored People), cette campagne compte désormais dans ses rangs de nombreuses grandes entreprises, dont Coca-Cola, Microsoft ou The North Face.

Crédits Unsplash

Rien que l’année dernière, Facebook a réalisé 70 milliards de chiffre d’affaires grâce à ses contrats publicitaires. Par conséquent, on ne peut nier que cette campagne de boycott risque de faire pas mal de dégâts dans les finances de la société. Mais ce n’est pas tout. Disney est l’un de ses plus gros clients dans ce domaine, et ce dernier a également décidé de mettre fin à certains de ses contrats publicitaires avec Facebook.

La différence se fera sentir pour la firme de Mark Zuckerberg

Selon le Wall Street Journal, cité par Cnet, l’année dernière, Disney se trouvait à la première place des annonceurs de Facebook, sur les deux semestres. La société est par la suite passée à la deuxième position, après Home Depot. Sur Facebook, Disney aurait en effet déboursé environ 210 milliards de dollars pour faire la publicité de Disney+ aux États-Unis.

Mais suite au boycott #StopHateForProfit, Disney a mis fin à de nombreux contrats publicitaires signés avec Facebook, dont celui qui incluait la mise en avant de Disney+.

D’autre part, on apprend également que sur Instagram, qui appartient également à Facebook, les publicités d’Hulu, un autre service de streaming de Disney, ne seront plus diffusées.

Tandis que les autres grandes sociétés ont publiquement adhéré à #StopHateForProfit, Disney a réduit ses publicités sur Facebook en toute discrétion.

À lire aussi : Quand Facebook aide une ville danoise à chauffer ses habitants

Une rencontre entre les organisateurs de #StopHateForProfit et Facebook a récemment eu lieu

Suite à cet entretien qui s’est tenu la semaine dernière, les organisateurs de ce boycott publicitaire ont déclaré que les réponses venant des dirigeants de Facebook n’ont pas été satisfaisantes. Selon eux, Zuckerberg et son équipe ont ressorti les mêmes promesses afin de tenter de calmer les défenseurs des droits civiques.

Un communiqué émis plus tôt par Facebook a en effet déjà souligné le fait que ses dirigeants désirent que la société soit exempte de discours haineux, mais les changements tardent à venir.

Sheryl Sandberg, la directrice des opérations de Facebook, a récemment précisé que l’entreprise ne sera jamais parfaite, mais que les efforts destinés à mieux filtrer de tels messages ne cesseront d’être fournis. Une affaire à suivre.

À lire aussi : Les grandes banques du Canada se joignent au boycott de Facebook

Mots-clés disneyfacebook