Streets of Rage 4 cassera la baraque le 30 avril prochain

Attendu depuis bien longtemps par les fans de castagne à l’ancienne, Streets of Rage 4 dévoile enfin sa date de sortie – qui approche à grands pas. Instant corocorico pour les développeurs français de Lizardcube, Guard Crush Games et Dotemu qui signent avec leur dernier bébé le retour d’une franchise qu’on pensait perdue à tout jamais.

Prévu pour PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et Steam pour la somme de 24.99€, Streets of Rage 4 promet un retour aux sources du beat’em’all dans les rues mal famées de Wood Oak City encore innomée ainsi que l’apparition d’anciennes gloires qui plairont forcément aux plus nostalgiques d’entre nous.

crédit YouTube

Peur sur la ville

Alex, Blaze et Adam reviennent casser des bouches dans ce beat’em’all à scrolling horizontal qui peut compter sur des illustrations dessinées à la main pour attirer le regard des joueurs les plus curieux. Si le gameplay reste toujours ancré dans ce que la baston à de plus simple, de nouvelles mécaniques de combat promettent d’apporter de la variété aux affrontements du mode scénario, mais également en arènes du fameux “Battle Mode” de Streets of Rage 2 et 3 qui fait son grand retour. Une coopération à quatre hors ligne transformera les rues en véritable pugilat et il sera également possible de jouer en ligne avec un autre joueur – pas un luxe en cette période de confinement.

S’il y a bien un point qui met tout le monde d’accord sur la série de SEGA, c’est l’importance de sa bande-son. Si le compositeur français Olivier Derivière supervise la bande musicale qui accompagne ce nouvel épisode, Streets of Rage 4 marquera tout de même le retour aux platines du célèbre Yuzo Koshiro, l’homme derrière une grande partie des musiques des trois précédents épisodes.

D’autres compositeurs viennent s’ajouter à cette longue liste de collaborations comme les Japonais Motohiro Kawashima (Streets of Rage 2 et 3), Yoko Shimomura (Final Fight, Kingdom Hearts), Harumi Fujita (Strider, Bionic Commando) et Keiji Yamagishi (Tecmo Bowl, Ninja Gaiden). Quatre autres artistes occidentaux viennent se joindre à la partie : Scattle, Das Mortal, XL Middleton et enfin Groundislava. Quant à ceux qui ne jurent que par le chiptune, les développeurs ont également ajouté possibilité de jouer avec les musiques des précédents épisodes.