Suède : quand l’intelligence artificielle s’occupe des tâches trop ennuyeuses pour les humains

Les entreprises forestières suédoises utilisent maintenant des robots pour réaliser les tâches que beaucoup d’humains trouveraient ingrates. Parmi ces compagnies employant l’intelligence artificielle, il y a le fabricant d’emballages BillerudKorsnas AB. La société utilise l’IA pour analyser des milliers de diagrammes afin de déterminer le temps de transformation des copeaux de bois en pâte.

Selon le directeur de la gestion de la propriété intellectuelle de la compagnie, Olle Steffner, ce genre de tâche est long et fastidieux.

Il est préférable de laisser ce travail aux machines pour que les employés puissent utiliser ce temps pour faire autre chose. La firme peut ainsi réduire les coûts et augmenter les profits.

Les sociétés travaillant dans le secteur forestier ne sont pas les seules à utiliser l’IA en Suède. Cette technologie est aussi utilisée par exemple dans les banques, dans le domaine juridique, et même dans le monde de la mode.

Les avantages d’utiliser des robots

L’utilisation des robots pour les tâches répétitives et banales pourrait être bénéfique pour les industries. Selon Joakim Wahlqvist, développeur pour le cabinet de conseil Sogeti, il est maintenant possible de remplacer un travail manuel coûteux par une automatisation en utilisant l’IA.

Selon lui, cette technologie permettra d’améliorer le processus de fabrication et réduire le temps de maintenance des machines. Il cite l’exemple du fabricant d’emballages BillerudKorsnas AB.

L’IA pour protéger les forêts

Une des applications possibles de l’IA à laquelle on ne pense pas forcément est la protection des forêts. Sogeti a en effet développé avec l’aide de Sveaskog AB, la plus grande société forestière de Suède, des algorithmes pour lutter contre les insectes. Le programme apprend de lui-même à détecter les attaques de dendroctones de l’épinette à partir des photos satellites.

Cet insecte menace de détruire le bois des forêts en Suède et d’engranger des pertes de 622 millions de dollars. L’IA est ainsi l’une des défenses les plus efficaces contre ce mal qui touche les forêts suédoises. Selon Wahlqvist, il est bien possible d’effectuer cette tâche manuellement, mais le coût sera de loin supérieur à celui du travail automatisé.

L’intelligence artificielle a ainsi trouvé sa place dans les sociétés forestières suédoises. Reste à savoir si les autres pays vont suivre l’exemple, dans un souci de préserver l’environnement.

Mots-clés insolitesuède