Super Bowl : la NFL attaquée par un pasteur pour le show de Shakira et Jennifer Lopez

Le Super Bowl ne semble pas avoir que des admirateurs. Pour preuve, un pasteur originaire de l’Ohio a déposé une plainte contre la NFL. En cause, le show de Shakira et Jennifer Lopez, qualifié de “clip porno” par le plaignant.

Le Super Bowl s’est tenu dimanche dernier à Miami et a opposé les Chiefs de Kansas City et les 49ers de San Francisco. Comme chaque année, l’événement a également été l’occasion pour les entreprises, chaînes et studios de diffuser leurs plus beaux spots, des spots payés rubis sur ongle.

Facepalm

Crédits Pixabay

Mais l’événement a également été l’occasion pour Shakira et Jennifer Lopez de mettre le feu à la scène.

Shakira et Jennifer Lopez, un show explosif pour la mi-temps du Super Bowl

Les deux artistes sont en effet montées sur scène au milieu du show, le temps d’un concert explosif.

Shakira a ainsi ouvert le bal en reprenant ses plus célèbres chansons pendant plusieurs minutes, changeant à plusieurs reprises de chorégraphie et mêlant absolument tous les genres. Elle a ensuite laissé la place à Jennifer Lopez qui s’est livrée exactement au même exercice, avec le style qu’on lui connaît.

Puis, pour finir, ce sont les deux artistes qui ont partagé la même scène, pour un duo complètement improbable.

Une performance acclamée par le public, et pas uniquement par les fans des deux chanteuses. Que l’on aime ou pas le genre, l’exercice scénique était effectivement remarquable.

Ce show n’a cependant pas fait complètement l’unanimité non plus.

Un concert qui ne fait pas l’unanimité

Dave Daubenmire, un pasteur et télévangéliste originaire de l’Ohio, a en effet pris la décision d’attaquer la NFL, et donc l’organisatrice du Super Bowl, pour ce qu’il estime être un concert “porno”. En effet, d’après l’homme, la Ligue nationale de football américain a permis aux deux femmes de “pénétrer le sanctuaire qu’est [sa] maison” et d’y diffuser ce qu’il a qualité de “show porno”.

En conséquence de quoi le pasteur réclame à la NFL des sanctions, bien sûr, mais également un dédommagement de 800 000 dollars pour ce concert qui, toujours selon ses propres dires, lui aurait ouvert “les portes de l’enfer”.

La Ligue nationale de football américain, de son côté, n’a pas encore répondu aux accusations du pasteur, pas plus que les deux artistes indirectement visées par la plainte.

Mots-clés Super Bowl