Super Crapule ou la propagande pro Hadopi de Curiosphère

Tout le monde connaît la loi Hadopi, même si les médias auront finalement été plus discrets à son sujet. Oui, et depuis son vote, le gouvernement n’a de cesse de nous expliquer les bienfaits de cette loi liberticide sur notre quotidien. Même que Curiosphère, le site dédié à l’éducation de France 5, a décidé d’en faire de même avec un dessin animé sans équivoque avec un personnage sans surprise : Super Crapule. Et dire qu’on pensait avoir atteint le fond…

Super Crapule est un méchant garçon. Egoïste, il ne pense qu’à télécharger de la musique et des films. Le pire, c’est qu’il n’a même pas le temps d’écouter et de regarder tout ce qu’il récupère. Alors les artistes, eux, ils sont malheureux et ils deviennent pauvres. Le pire, c’est que personne ne peut arrêter Super Crapule, parce qu’il a un super tracteur et que c’est un super méchant.

Enfin personne, sauf Super Hadopi qui a une chouette oreillette comme Jean-Luc Delarue et qui est capable d’arrêter le super vaurien d’une main ! Super Hadopi, il est trop beau, en plus, parce qu’il est bleu comme les Na’vi mais en mieux.

[youtube M8_ilylThIM nolink]

Mais attention parce que Super Hadopi n’est pas seulement super fort. Non, il est aussi super pédagogue et il prend le temps d’expliquer à Super Crapule pourquoi c’est si mal de télécharger de la musique et des films. Même qu’il ne dit rien lorsque ce dernier essaye de lui voler son slip. Bon, c’est sûr qu’il faut un peu peur avec son Super Email d’avertissement ou avec son kamehamé-lettre-recommandée mais faut pas s’en faire parce qu’il n’y a que les méchants qui sont concernés !

Et si tu n’écoutes pas Super Hadopi, alors tu te retrouveras en prison ! Mais ne t’inquiètes pas, parce qu’il n’y a pas de violeurs en prison. Non, eux, on les laisse en liberté.

Franchement grandiose. Une belle propagande qui n’aurait sans doute pas manqué de fasciner Goebbels lui-même.

Merci à BG pour la découverte.