On a découvert une nouvelle Super Terre autour d’une étoile proche

Dans le domaine de l’astronomie, la recherche d’autres planètes en dehors de notre système solaire continue, et de temps à autre, des découvertes toutes aussi intéressantes les unes que les autres ont lieu. Dernièrement, une équipe de scientifiques a réussi à découvrir une nouvelle Super Terre au moins 3 fois plus massive que notre planète en utilisant ce qu’on appelle Radial Velocity (RV) Technique. Il s’agit d’une exoplanète se trouvant à une distance de 36 années-lumière et qui a été dénommée GJ 740 b.

L’étude qui a permis d’obtenir ce résultat faisait partie des programmes HADES ou HArps-n red Dwarf Exoplanet Survey et CARMENES ou Calar Alto high-Resolution search for M dwarfs with Exoearths with Near-infrared and optical Echelle Spectrographs. Quant à la technique utilisée, la méthode RV a jusqu’ici permis de découvrir plus de 600 exoplanètes. Parmi ces dernières, 116 ont été trouvées autour d’étoiles naines de type M.

Crédits Pixabay

Les résultats de cette dernière étude ont été publiés sur le serveur de pré-impression arXiv le 18 février dernier.

A lire aussi : Les Galaxy S21, Galaxy S20 FE et Galaxy Note 20 en promo sur le site de Samsung

Les caractéristiques de la Super Terre

L’équipe qui a réalisé le travail ayant permis cette nouvelle découverte a été menée par Borja Toledo-Padron, chercheur à l’Université de La Laguna en Espagne. Les scientifiques se sont servis du spectrographe installé au 3.6m Telescopio Nazionale Galileo (TNG) du Roque de los Muchachos Observatory en Espagne pour étudier l’étoile naine de type M dénommée GJ 740. Ils ont aussi obtenu des spectres grâce à l’utilisation du spectrographe CARMENES se trouvant au Calar Alto Observatory.

Les résultats des analyses spectrographiques de l’étoile pendant une durée de 11 ans montrent ainsi la présence d’une exoplanète de type Super Terre en orbite autour de l’astre. Les données indiquent que la planète possède une masse au moins égale à 2,96 masses terrestres, et qu’elle orbite son étoile en 2,377 jours. Elle est située à une distance de 0,029 UA de son étoile, ce qui fait qu’elle ne se trouve pas dans la zone habitable. D’après les calculs, sa température d’équilibre est d’environ 556°C.

D’après les scientifiques, on ne connait pas encore le diamètre de la nouvelle Super Terre. Ainsi, sa composition est pour l’instant inconnue. Toutefois, la masse de l’objet et sa courte période orbitale suggèrent qu’il s’agit d’un corps rocheux.

A lire aussi : Windows 10 à moins de 8 €, c’est possible

Encore une autre planète ?

En ce qui concerne l’étoile GJ 740, il s’agit d’une étoile brillante de type spectral M1V. Son rayon équivaut à 0,56 rayon solaire pour une masse égale à 0,58 masse solaire. Selon les  estimations, la période de rotation de l’étoile est de 35,56 jours. Sa température, elle, avoisine les 3 639°C.

Les scientifiques n’ont peut-être pas fini de faire des découvertes au niveau de ce système stellaire puisque les données obtenues jusqu’ici suggèrent que ce dernier pourrait posséder une autre planète. Elle serait plus massive et serait bien plus éloignée de l’étoile que GJ 740 b. D’après les chercheurs, cette autre planète aurait 100 fois la masse de la Terre et ferait un tour complet autour de l’étoile en 9,3 ans.

Attendons ainsi de voir si les résultats des recherches futures permettront de confirmer l’existence de cette autre planète que les scientifiques qualifient de similaire à Saturne en termes de masse.

s https://phys.org/news/2021-02-astronomers-super-earth-exoplanet-orbiting-nearby.html

Mots-clés astronomie