HP va supprimer entre 3 000 et 4 000 emplois supplémentaires sur trois ans

En pleine restructuration, Dion Weisler a annoncé à New York que HP Inc se prépare à licencier entre 3000 et 4000 de ses salariés jusqu’à l’horizon 2020. Cela représente moins de 1% des collaborateurs de la firme de Palo Alto. Pour le CEO du groupe américain, ce plan de redressement risque d’avoir un coût important, mais l’entreprise a mis de côté entre  350 et 500 millions de dollars pour pouvoir y faire face.

Pareille nouvelle ne réjouit pas toujours les investisseurs et la bourse. Ceci étant dit, l’action de HP Inc n’a pas connu de dégringolade même si elle valait moins de 15 dollars ce 13 octobre 2016.

Licenciements HP

HP va réduire la voilure afin de baisser ses coûts.

En annonçant une suppression de 3000 à 4000 emplois, HP Inc espère faire des économies de 200 à 300 millions de dollars à partir de 2020.

HP vise la première place du podium

L’avenir du HP Inc divise. D’un côté, l’entreprise a déjà procédé à la suppression de 3000 postes depuis sa création. La récente déclaration sur une autre suppression d’emplois ne rassure guère. De l’autre côté, les dirigeants de la société se montrent confiants notamment sur leur capacité à rebondir.

L’acquisition de l’activité imprimante de Samsung, une opération dont le montant atteint les 1,05 milliard de dollars, en est un signe fort.

Le 1er novembre 2015, HP Inc s’est séparé de ses services IT et Cloud dédiés aux entreprises. C’est HPE qui s’en est chargé. Ce mouvement permet à la société de se concentrer davantage sur le hardware, et plus précisément sur les systèmes d’impression. À ce sujet, la marque compte sur les offres 3D et A3. L’un est destiné au prototypage et l’autre à la production.

Cathie Lesjak indique dans le Wall Street Journal que l’objectif est d’atteindre le seuil des 16.24 dollars par action en une année. Pour ce faire, le groupe injectera 3 milliards de dollars de plus dédiés au rachat d’action. Cela aboutira à 7% du dividende d’après la directrice financière de HP.

Apple a connu une baisse assez spectaculaire sur la vente de ses PC. Lenovo lui reste leader mondial sur le marché des ordinateurs, mais si HP continue sa progression actuelle, la firme se hissera, peut-être même à l’issue du prochain exercice, au sommet de la pyramide.

Mots-clés emploihp