Sur Facebook Live, un homme s’est filmé en train de torturer sa petite amie

Un fait tragique s’est produit sur Facebook Live. Un homme s’est livré à un acte de torture en direct sur la personne de sa petite amie. L’homme, du nom de Chaichana Sirichat, a brutalement attaqué et agressé sa petite amie, Kuldara Yessaman. Il l’a battu et menacé même de la tuer au cas où elle ne lui révélerait pas l’identité de son soi-disant petit ami secret.

Sur la vidéo, on pouvait voir la victime qui était non seulement terrifiée, mais dont le visage était aussi boursouflé et couvert de sang. Cette scène macabre s’est déroulée dans la capitale de la Thaïlande et la police a dû intervenir.

Sur cette affaire, Sirichat pourrait être accusé de voies de fait, de diffusion d’images montrant une personne en détresse et de détention de drogues.

Une intervention rapide de la police

Cette agression s’est produite en Thaïlande et la police de Bangkok, alertée par des internautes, a accouru jusqu’à l’appartement du jeune homme de vingt-cinq ans.

Alors que Sirichat a refusé d’ouvrir la porte, les autorités ont été contraintes d’enfoncer la porte et elles sont ainsi parvenues à arrêter l’agresseur.

Pendant ce temps, Kuldara a été évacuée d’urgence à l’hôpital le plus proche. Elle présentait de nombreuses coupures et de graves contusions sur l’ensemble de son corps, notamment son visage et ses mains. Les médecins ont également signalé la présence de fractures liées à l’agression.

Sirichat était sous l’emprise de la drogue

Selon les informations recueillies par la police de Bangkok, Sirichat était à la tête de la firme Global FX Investment. Le jeune homme aurait ainsi accusé le stress du commerce financier et l’augmentation des dettes dues à son approvisionnement en drogues et en alcool d’avoir été à la source de son comportement irréfléchi et agressif.

Le général de police Wirachai Songmatta a déclaré pour sa part que l’interrogatoire de Sirichat allait devoir attendre étant donné que le jeune homme était encore sous l’emprise des amphétamines présentes dans son organisme. Néanmoins, la police l’a mis en détention provisoire et les enquêtes préliminaires sur cette agression ont déjà été entamées.

La Justice tranchera donc sur cette affaire et Chaichana Sirichat risque gros pour son acte ignoble.