Sur Facebook, un faux live de la Super Lune bleue de sang a fait plus de 16 millions de vues

Facebook a diffusé pendant plusieurs heures un live présentant la Super Lune bleue de sang. La retransmission a été vue plus de 16 millions de fois. Il s’agissait cependant d’un fake monté de toute pièce.

La Terre a été le témoin d’une scène extrêmement rare mercredi à la faveur de la nuit. Pour la première fois depuis 1866, trois phénomènes astronomiques rares se sont effectivement conjugués pour donner un aspect naturel au satellite naturel de notre planète, débouchant ainsi sur la naissance d’une Super Lune bleue de sang.

JAXA Lune

Extrêmement rare, cette Lune nécessite des conditions bien particulières et elle naît ainsi de la combinaison de ces trois phénomènes : la Super Lune, la Lune Bleue et une éclipse lunaire.

La Super Lune bleue de sang, un phénomène rare

Seul bémol, cet étonnant spectacle ne pouvait pas être admiré de n’importe quel coin du globe et il fallait impérativement résider en Amérique du Nord, en Russie, en Asie ou même du côté des îles de l’Océan Pacifique pour pouvoir le contempler.

En conséquence, de nombreux curieux se sont rués sur les réseaux sociaux afin d’entrevoir ne serait-ce qu’une fraction de cette Lune pas tout à fait comme les autres.

Flairant le bon coup, EBUZZ, une page Facebook, a eu l’idée de monter un faux live de toute pièce en utilisant une image vieille de plusieurs années, une image plaçant la Lune au-dessus du temple de Poséidon dans le sud de la Grèce.

Histoire de donner un peu plus de réalisme à la retransmission, l’instigateur de ce live a poussé l’idée assez loin en insérant un horodatage actuel et en accompagnant sa vidéo de bruits de vent et d’eau.

16 millions de personnes trompées par un faux live

Facebook, lui, n’y a vu que du feu et la retransmission est rapidement remontée dans les résultats des recherches du service. Des centaines de milliers de personnes se sont alors ruées sur la page de la retransmission et ce faux live a totalisé en l’espace de quelques heures seulement plus de 16 millions de vues.

L’affaire a rapidement fait du bruit sur la toile et le géant des réseaux sociaux a fini par supprimer la vidéo. La page EBUZZ est toujours en ligne pour sa part et elle compte un peu plus de 245 000 abonnés.

CNN a mené une rapide enquête de son côté et nos confrères ont ainsi découvert que la photo utilisée dans la fausse retransmission avait été prise par un photographe amateur du nom de Chris Kotsiopoulos. L’homme a été le premier surpris de voir sa photo utilisée dans un tel contexte.

Il faut tout de même rappeler que ce n’est pas la première fois que les internautes se laissent berner par un faux live. Le même cas s’est en effet produit l’été dernier, cette fois avec une tornade.