Sur Google Maps, il y avait encore un restaurant dans la Zone 51

La Zone 51 se trouve au centre de toutes les attentions depuis la création d’un événement visant à rassembler le maximum d’âme aux abords de la base militaire le 20 septembre prochain. Et si l’on en croit cette drôle d’histoire, alors les internautes ne semblent pas vouloir se désintéresser de la région, loin de là.

Pendant plusieurs heures, Google Maps affichait en effet un restaurant situé au beau milieu de la base militaire.

Crédits Pixabay

Sobrement baptisé Poo Shop, l’établissement n’est bien entendu pas passé inaperçu et il a fini par attirer de nombreux visiteurs virtuels.

La Zone 51 a encore son restaurant sur Google Maps

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais cela n’a curieusement pas été le cas. Non contents de se promener à ses abords par le biais de Google Maps, ses visiteurs ont entrepris… de laisser leur avis.

Très vite, le restaurant a en effet commencé à accumuler des dizaines de commentaires hilares, des commentaires accompagnés de notes et d’un nombre conséquent de likes. Le tout avec plusieurs clins d’oeil relatifs à la réputation sulfureuse de la Zone 51.

La blague a cependant tourné court lorsque l’existence de ce restaurant a été portée à la connaissance des modérateurs de Google Maps. Ces derniers ont en effet pris soin de supprimer le restaurant et tous les commentaires déposés par les internautes.

Une plaisanterie qui n’est pas la première du genre

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas la première fois qu’un restaurant apparaît au beau milieu de la Zone 51. En juillet, un Del Taco avait ainsi subitement fait son entrée dans la base militaire. Et encore une fois, il s’agissait bien entendu d’une vaste plaisanterie orchestrée par des internautes facétieux.

Et ces épisodes ne sont que les derniers d’une longue lignée. Le Google Maps Bombing n’a rien d’une pratique récente. En 2015, par exemple, des internautes avaient réussi à créer une boutique au nom d’Edward Snowden à la Maison Blanche. Quelques semaines plus tard, c’était un BugDroid en train d’uriner sur une pomme croquée qui était apparue dans la solution.

A chaque fois, Google Maps a été prompt à réagir et tous ces éléments ont été supprimés rapidement. Cela n’empêche cependant pas les internautes de continuer à détourner la solution de son usage premier.

Comments

Mots-clés googlegoogle maps