Sur Instagram, le temple des chats de Tokyo marche fort

À Tokyo, il existe un endroit, le temple de Gotokuji, abritant une dizaine de milliers de figurines de félins qui attire, depuis peu, les adeptes des réseaux sociaux. Il s’agit d’une destination touristique depuis des décennies. D’après la légende, ces chats porte-bonheur, baptisés « maneki-neko » seraient là depuis le 15e siècle. Ce serait à cette époque que le prêtre avait adopté un chat au nom de Tama.

On raconte qu’un jour, Tama était en train de se balader autour du temple lorsqu’il vit un samurai. Il aurait alors levé sa patte pour inviter celui-ci à l’intérieur avant qu’une tempête n’arrive. Reconnaissant envers l’animal, le guerrier devint un bienfaiteur du temple. Aujourd’hui, Tama représente la bonne fortune au Japon comme à travers l’Asie.

Floutage Instagram

Mercredi, le temple a reçu une visite de l’AFP à l’occasion de la Journée internationale du chat.

La légende de Tama

La légende de Tama est relatée dans un livre intitulé « La Légende du Chat Porte-Bonheur ». L’auteur raconte que le moine bouddhiste, qui avait accueilli le chat errant avec une grande générosité, était pauvre et son château tombait en ruine.

Il existe de nombreuses versions de l’histoire. Selon la plus populaire d’entre elles, lorsque Tama sauva le seigneur d’une mort assurée (la tempête avait fait tomber une grosse branche à l’endroit où il se tenait), il a décidé de faire du temple un endroit merveilleux.

Un cadre idéal pour des selfies réussis

« Je faisais une recherche sur Google des endroits instagrammables à Tokyo. Et ce lieu était l’un des plus recommandés », a raconté Emily Lin, une touriste de 25 ans, originaire de Hong Kong.

« J’ai vu une photo sur Instagram et je suis venu ici en utilisant Google Maps », a confié Ying-Chi Hsueh, un étudiant taïwanais de 31 ans en photographie qui est également là pour la photographie.

« Le maneki-neko ne vient pas vous apporter la fortune, c’est à vous d’aller la chercher, c’est le résultat de vos efforts qui vous permettra de l’acquérir. Le chat n’est là que pour vous en donner l’opportunité », a expliqué Tessai Kasukawa, moine bouddhiste.

« Avec les jeux Olympiques de 2020 qui se préparent, nous accueillons de plus en plus de touristes internationaux. Et grâce au bouche-à-oreille, cet endroit est devenu connu mondialement », a-t-il affirmé avec fierté.

Mots-clés instagram