Sur Instagram, les monosourcils aussi peuvent être tendance

Sophia Hadjipanteli n’a pas honte de son monosourcil et elle a même choisi de le mettre en avant dans son travail de modèle afin de se différencier des autres mannequins. Avec succès visiblement puisque ses photos rencontrent beaucoup de succès sur Instagram.

Ce n’est pas vraiment une révélation, mais le poil a toujours été mal vu dans le domaine de la mode et de nombreux modèles doivent donc passer par la case épilation avant de pouvoir percer.

Sophia

Sophia Hadjipanteli a été directement confrontée à ce problème de poils.

Sophia a choisi de ne pas se cacher

Lorsqu’elle a décidé de se lancer dans le mannequinat, de nombreuses agences lui ont en effet conseillé d’épiler son monosourcil afin d’avoir une chance de décrocher ses premiers contrats.

À sa place, beaucoup de modèles auraient sans doute accepté de se plier à cette condition, mais Sophia a refusé de rentrer dans le moule et de se plier aux exigences de ses interlocuteurs.

Pour elle, ce monosourcil revêt en effet une importance toute particulière. Sophia pense en effet que la société tend beaucoup trop vers une certaine forme d’uniformisation. En conséquence, elle a choisi de conserver sa particularité et de l’afficher au grand jour afin de ne pas se contraindre à être ce qu’elle n’est pas.

Sophia espère en outre que son exemple encouragera la tolérance envers les autres et l’acceptation des différences.

Instagram : une démarche qui ne fait pas l’unanimité

Reste que sa démarche semble rencontrer un certain succès puisque son compte Instagram est actuellement suivi par un peu plus de soixante-quinze mille personnes à l’heure actuelle.

Tous les internautes ne voient cependant pas la chose de la même manière et la jeune femme doit ainsi faire face régulièrement à des critiques et même parfois à des insultes portant sur son physique atypique.

Sophia ne semble cependant pas touchée par ces attaques puisqu’elle continue à publier régulièrement des photos d’elle entre deux shootings et entre deux cours. En plus de son activité de modèle, le mannequin a en effet décidé de passer un diplôme en marketing à l’Université du Maryland.

Mots-clés insoliteinstagram