Sur Instagram, pressez vos seins pour lutter contre la grossophobie

On le sait tous, la grossophobie est encore très pratiquée par les réseaux sociaux. Sur Instagram par exemple, Barbara Butch, DJ, activiste et mannequin plus size, a été victime de censure à de nombreuses reprises : certaines de ses photos dénudées ont été injustement bannies de la plateforme.

Lundi 26 octobre, Barbara Butch a expliqué dans un post Instagram que ce sont toujours les photos où elle presse ses seins dénudés qui sont censurées par la plateforme, soi-disant parce que cette posture est considérée comme ayant un caractère sexuel par Facebook et Instagram. Or fait curieux, de nombreuses photos similaires d’autres instagrameuses ne font pas l’objet d’une telle censure…

Crédits PIxabay

C’est ainsi que Barbara Butch a décidé de lancer un challenge sur Instagram, le « #SqueezIt challenge », qui invite les utilisatrices à poster des photos d’elle en train de se presser les seins.

Des photos pas si choquantes que ça

Après s’être expliquée avec Instagram, Barbara Butch a décidé de reposter ses photos censurées : le premier cliché la montre en train de se baigner dans une piscine, tandis que dans l’autre, elle fait la couverture du magazine Télérama. Dans les deux cas, la poitrine dénudée de la jeune femme est cachée par un ballon dans la première photo, et par ses mains dans le second cliché.

Pour Barbara Butch, aucune de ces photos où elle se presse les seins ne présente aucun caractère sexuel comme ont maladroitement tenté de lui expliquer les responsables d’Instagram. La militante estime que les clichés ont été censurés à cause de son poids et de la taille de ses seins. « Pour nombres d’entre nous c’est surtout qu’on a de gros seins qui sont souvent lourds et pour ne pas montrer nos tétons censurés, on les tient, cache avec nos mains », s’est-elle farouchement défendue.

Non à la grossophobie sur Instagram !

Si Instagram justifie ses censures par des poses et des gestes beaucoup trop sexy et provocateurs, Barbara Butch, elle, accuse que « ce sont les photos de corps ‘non normés’ qui sont ciblées par la plateforme ». Du coup, les algorithmes de cette dernière bannissent automatiquement tous les clichés qui ne sont pas conforment à certains critères de beauté.

Déterminée à faire changer les choses, la jeune femme a échangé de nombreux coups de téléphone les responsables d’Instagram. Ces derniers lui ont alors assuré que la censure concernant les clichés où des femmes pressent leur poitrine dénudée sera levée à compter du 28 octobre prochain.  

Le « #SqueezIt challenge » permettra ainsi de voir si la plateforme tiendra bel et bien parole.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés instagram