Sur quelle période de l’année conçoit on le plus de bébés ?

Beaucoup d’entre vous connaissent sans doute une personne née en septembre, ce mois où les maternités sont les plus bondées. Les festivités seraient un élément de réponse à cette question. Les périodes de fêtes, en l’occurrence celles de fin d’année, semblent être des moments propices pour les amoureux, des moments où ces derniers se mettent en tête de concevoir leur progéniture. Une vaste étude vient de confirmer cette hypothèse.

Luis M. Rocha n’a pas eu besoin de réunir un panel de personnes pour mener à bien cette étude. Le scientifique a effectivement choisi de s’appuyer sur les recherches passées sur le web et sur les messages publiés sur les réseaux sociaux pour réaliser son analyse.

Bébé IA

Afin de ratisser large, le chercheur a pris la décision de s’appuyer sur les données de près de 130 pays, des données datant de 2004 à 2014 pour les recherches passées sur Google et de 2010 à 2014 pour les messages publiés sur les réseaux sociaux.

En compilant ces données et en cherchant à dégager des tendances, le chercheur a réalisé que les couples avaient tendance à éprouver un intérêt certain pour le sexe durant les fêtes de fin d’année.

Intérêt collectif

Selon Luis M. Rocha, ce changement de comportement soudain quand vient les fêtes serait lié à la réunion familiale et avec les proches. Il a été prouvé durant l’étude que le professeur a menée que beaucoup d’individus se tournent  vers le sexe durant les périodes festives comme les célébrations culturelles ou religieuses.

Ce phénomène a été décelé dans deux cultures bien distinctes durant les fêtes les plus populaires, à savoir, Noël pour les chrétiens et Aïd El-Fitr pour les musulmans. Peu importe la religion, l’intérêt pour le sexe est toujours présent quand il s’agit de faire la fête.

Aura positive

Toujours selon le professeur Luis M. Rocha, cette hausse de l’intérêt sexuel serait en relation avec la bonne humeur durant les fêtes par rapport aux autres jours de l’année. Ainsi, Noël, Saint-Sylvestre et toutes autres festivités seraient un bon prétexte pour montrer et partager de l’affection entre les couples.

Le chercheur confirme son hypothèse en disant que les gens sont plus motivés pour agrandir leur famille durant ces fêtes à cause de l’aura positive qui s’en dégage. Pour les chrétiens, il ajoute que : « La saison de Noël est aussi associée à des histoires sur l’enfant Jésus et la Sainte Famille. »