Sur Telegram, un bot déshabillerait des adolescentes mineures grâce au deepfake

L’utilisation du deepfake est de plus en plus répandue sur la toile. Les internautes se servent de cette technologie pour détourner le contenu d’une photo ou d’une vidéo. Pour certains, le deepfake est un outil comme un autre pour s’amuser. D’autres l’utilisent à des fins peu scrupuleuses.

Le site Business Insider attire l’attention du public sur l’utilisation du deepfake pour créer des faux nudes à partir d’un bot sur Telegram. Une enquête réalisée par la société de contrôle du deepfake Sensity, révèle que plus de 680 000 femmes ont été victimes de cette pratique. Parmi elles se trouvaient des mineures.

Le ventre d'une femme dans la pénombre
Crédits Pixabay

D’après Business Insider, ce chiffre prouve que la technologie deepfake est de plus en plus utilisée pour créer des contenus pornographiques. Elle peut même servir à concevoir de fausses images de revenge porn.

Une pratique courante sur Telegram

Telegram serait devenu le terrain de jeu favori des amateurs de faux nudes. Sensity y a découvert un bot fonctionnant grâce à une IA qui utilise le deepfake pour déshabiller des femmes à partir de simples photos. Les utilisateurs qui souhaitent voir une femme nue se contentent d’envoyer la photo de cette dernière au bot sur Telegram.

Celui-ci se charge ensuite de dénuder la femme sur l’image en générant un corps nu à partir du deepfake et en le superposant sur l’image originale. La photo livrée par le bot est doté d’une watermark. Pour la faire disparaître, l’utilisateur doit payer. Les personnes qui se sont servies de ce bot ont expliqué que ça leur plaisait de voir des faux nudes «  de filles qu’on connaît dans la vraie vie. »

Des milliers de victimes

A travers son rapport, Sensity tient à alerter le public sur les dangers du deepfake. Cette technologie n’est pas seulement utilisée pour déformer les informations qui apparaissent sur la toile, mais aussi pour harceler, humilier et faire chanter les femmes.

D’après Sensity, la plupart des photos soumises à ce bot sont prises sur les réseaux sociaux ou proviennent directement de messages privés. La plupart des victimes ignorent qu’elles sont les cibles de cette pratique.

Ce bot Telegram utilise une version open-source du logiciel deepfake baptisé DeepNude, qui a vu le jour en juin 2020. Vers la fin du mois de juillet 2020, ce bot a fait le tour de sept chaînes Telegram.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés telegram