Sur TikTok, des influenceurs se font passer pour des victimes de l’Holocauste

Sur TikTok, tout est bon pour attirer les abonnés, quitte à frôler l’indécence. À l’heure actuelle, les influenceurs de la plateforme se trouvent au cœur d’un nouveau scandale. Ces derniers ont lancé une nouvelle tendance assez morbide, et pour le moins irrespectueuse, qui consiste à se faire passer pour des victimes de l’Holocauste.

Depuis quelques jours, les utilisateurs de TikTok voient défiler sur leur fil d’actualité des vidéos montrant des influenceurs qui se maquillent de façon glauque pour, soi-disant, imiter les victimes de l’Holocauste qui vont rejoindre le paradis. Ces vidéos, qui ont été qualifiées de « trauma porn », se sont attiré les foudres des internautes.

Image by Kon Karampelas from Pixabay

La plupart de ces vidéos utilisent comme fond musical la célèbre chanson de Bruno Mars, « Locked out of Heaven. »

 Des influenceurs qui n’ont plus de limites

Ces vidéos comptabilisent  en moyenne des dizaines de milliers de vus sur TikTok. Sur certaines d’entre elles, on peut voir des influenceurs avec un maquillage qui reproduit des ecchymoses ou des brûlures.

L’une des vidéos les plus populaires montre un influenceur qui se fait transporter dans un camp de concentration. Il a inséré dans son contenu des mots comme « Attrapez ce juif » ou encore « À la douche. » On le voit ensuite en train de courir hors du champ avec le visage apeuré.

À lire aussi : Mark Zuckerberg aurait encouragé le boycott de TikTok aux Etats-Unis

Un moyen pour éduquer les gens ?

Pour beaucoup, il est clair que la plupart des influenceurs sur TikTok suivent cette tendance pour générer des vues. Pour sa part, une adolescente venant du New Jersey a fait savoir qu’elle avait posté une vidéo similaire pour « éduquer les gens » sur le génocide. Elle explique qu’elle voulait mettre en lumière l’histoire de ces familles qui ont souffert dans les camps d’Auschwitz :

« J’ai toujours été intéressée par l’histoire de l’Holocauste et je voulais juste faire une vidéo créative pour que les gens s’informent à ce sujet. Je ne l’ai pas fait dans le but d’être offensante. »

Un autre influenceur a déclaré qu’il avait fait cette vidéo pour rendre hommage à sa grand-mère.

« Je voulais faire prendre conscience et partager avec le monde la réalité derrière les camps en racontant l’histoire de ma grand-mère », a-t-il indiqué.

Pour sa part, TikTok est resté silencieux face à la polémique engendrée par ces vidéos.

À lire aussi : TikTok ne manque pas de courtisants

Mots-clés tiktok