Sur Twitter, il existe un compte dédié aux pires plats des années 70

70s Dinner Party n’est clairement pas un compte à mettre entre toutes les mains. Et pour cause, car il se consacre aux pires plats des années 70. Estomacs sensibles s’abstenir.

Beaucoup l’oublient, mais la gastronomie est aussi une affaire de mode et de tendances. Et à moins d’être né dans les années 2000, alors vous ne pouvez pas ne pas le savoir.

70s Dinner Party

Or justement, si l’on parle de gastronomie, ce n’est pas pour rien, car des passionnés ont eu l’idée de célébrer… les pires plats des années 70.

Un compte Twitter consacré à la cuisine des années 70

70s Dinner Party n’est pas une création récente. Le compte Twitter a en effet été créé en septembre 2015 et il a donc quelques années à son compteur. Autre précision importante, il s’accompagne d’un Tumbr disponible à cette adresse et il a en plus débouché sur la publication d’un livre en 2016.

Bref, l’initiative a eu un certain succès et cela n’a rien de surprenant compte tenu de ce que nous propose ce fameux compte.

Comme indiqué un peu plus haut, 70s Dinner Party n’a qu’un seul but : nous faire découvrir des plats que nous avons pour la plupart oubliés. Comme les farcis de choux, les rôtis de porcelets à l’orange, les beignets de fromage, les canapés aux champignons ou même l’incontournable coco-concombre.

Alors bien sûr, ces plats ne tombent pas du ciel. En réalité, ils nous viennent tout droit des livres de recettes de l’époque, des livres qui avaient le mérite de forcer un peu sur les illustrations.

Une idée marrante qui a débouché sur un véritable business

Derrière ce compte et ce Tumblr un peu particuliers se cache en réalité une Londonienne de 43 ans, une certaine Anna Pallai. Née elle-même dans les années 70, elle a eu l’insigne honneur de goûter bon nombre de ces plats et elle a eu l’idée un bon matin de leur dédier un compte Twitter.

Il faut cependant noter que cette dernière n’est pas non plus un simple visage perdu parmi la foule. Elle a en effet travaillé pendant plusieurs années comme directrice de publicité pour Faber and Faber, un éditeur.

Elle a ensuite enchaîné le même genre de boulots pour fonder sa propre maison d’édition en 2016, un an après la création de 70s Dinner Party : AMP Litterary. Une maison d’édition visiblement très active et en recherche de nouveaux auteurs.

Mots-clés twitter