Surface Laptop, Windows 10 S, un point sur les annonces de Microsoft

Microsoft a tenu une conférence de presse cette après-midi afin de présenter ses dernières nouveautés. La marque a profité de l’occasion pour lever le voile sur un Surface Laptop et Windows 10 S. Les croqueurs de tuiles en ont donc eu pour leur argent.

Lorsque la firme américaine a commencé à produire des ordinateurs, elle a fait le choix de se focaliser sur le segment des machines hybrides.

Surface Laptop

Si ces dernières ont rencontré un certain succès auprès des consommateurs, elles ont surtout contribué à populariser le concept.

Surface Laptop : retour aux sources

Suite au lancement des Surface, de nombreux constructeurs ont en effet commencé à proposer des machines hybrides à leur catalogue. Cette tendance s’est d’ailleurs poursuivie dans les années suivantes et on dénombre ainsi à l’heure actuelle des milliers de modèles différents.

Cette fois, la situation est un peu différente. Le Surface Laptop ne vient effectivement pas se ranger dans la catégorie des machines hybrides, mais plutôt dans celle des ultrabooks. L’écran et le clavier de cet ordinateur ne peuvent pas être dissociés l’un de l’autre.

Pour le reste, il emprunte beaucoup aux autres machines de la gamme. Tout comme ces dernières, il est en effet pourvu d’un écran tactile PixelSense de 13,5 pouces et il est proposé en plusieurs configurations différentes, des configurations intégrant des Intel Core i5 et des Intel Core i7 de dernière génération, le tout avec un disque SSD pouvant atteindre les 1 To sur les modèles les plus chers.

L’autonomie n’est pas en reste et la machine pourra ainsi tenir 14 heures avec une seule charge. Du moins en théorie. Dans les faits, tout dépendra évidemment de l’utilisation qui en est faite.

La connectique est assez chiche en revanche. En dehors du port USB 3.1 classique, le Surface Laptop embarque en effet une sortie Mini Display Port et… c’est tout. Pas de lecteur SD ou micro SD au programme.

Attendue pour le mois prochain, cette machine sera proposée dans sa configuration de base à 999 $. Les prix grimperont ensuite en fonction de la configuration souhaitée.

Windows 10 S : plus rapide, plus réactif et plus limité ?

Windows 10 S était l’autre grande nouveauté de l’événement.

Il hérite de la même logique ergonomique et de la même interface que la version traditionnelle, avec quelques modifications portant sur les applications. Contrairement au système de base, il se limitera effectivement aux outils présents sur le Windows Store.

Bonne nouvelle en revanche, le système sera capable de faire tourner les applications UWP ou Win32 sans la moindre difficulté… du moment qu’elles sont distribuées par le biais de la boutique de l’éditeur.

En contrepartie, l’OS sera plus rapide à charger et l’ouverture de session sera presque instantanée. En outre, on pourra configurer une clé USB pour installer automatiquement des applications sur plusieurs machines ou même profiter de toutes les fonctions propres au stylet.

Microsoft a vu les choses en grand pour imposer son système sur le marché et il a ainsi annoncé plusieurs partenariats menés avec Acer, Asus, Dell ou même Fujitsu. Le prix de la licence a été fixé à 189 $.

En parallèle, la firme a aussi présenté deux ou trois petites choses en plus, comme une version de Teams spécialement pensée pour les écoles. Cette dernière permettra aux enseignants de rester en contact avec leurs étudiants et de leur partager ainsi des informations ou même des fichiers. Codebuilder s’ouvre pour sa part au fameux Minecraft Education et il nous permettra d’ajouter des éléments au titre ou même de modifier son comportement.

https://www.youtube.com/watch?v=74kPEJWpCD4