SVG 2.0 ajoute un nouveau style de jointure pour les chemins

Même s’il est sans conteste l’un de ceux dont on parle le plus, HTML n’est pas le seul langage à évoluer avec sa version 5, loin de là puisque SVG, lui aussi, continue de grandir de son côté avec une version 2.0 actuellement en cours d’écriture. Pour ceux qui ne connaîtraient pas SVG, il s’agit d’un langage de type XML (autrement dit que l’on écrit avec des balises comme le HTML en gros) qui sert à… dessiner. Rien que ça, oui, on dessine avec des balises, ça peut paraître étrange mais ça a ses avantages : SVG est l’acronyme pour Scalable Vector Graphics, ce qui signifie que ce qui est produit avec ce langage est en fait du dessin vectoriel. Le dessin vectoriel est constitué de formes, contrairement aux images matricielles classiques formées de pixels. L’avantage certain, c’est donc de pouvoir agrandir les dessins vectoriels quasiment à l’infini.

De plus, le SVG peut être inclus dans une page web et son standard est géré par le W3C. La version actuelle de SVG est la 1.1, mais certaines nouveautés concernant la version 2.0 sont parvenues jusqu’à nous…

Les jointures en SVG

La liste des changements actuels comporte un certain nombre d’éléments, dont un nouveau type de jointure. Les jointures sont utilisées dans les contours des formes, souvent dans les chemins. Il s’agit en fait de définir à quoi vont ressembler les intersections de deux parties d’un contour. Comme ce n’est pas forcément très clair, il suffit d’imaginer un carré par exemple : les intersections dont on parle sont celles entre deux côtés.

L’image plus haute vous montre donc quatre types de jointure différentes. Avec SVG 1.1, nous avons trois types, qui sont les trois premiers présents sur l’image. Selon la forme dessinée et le style que l’on souhaite obtenir, il peut être avantageux de choisir tel ou tel type de jointure, et si vous souhaitez une jointure pointue, vous vous tournerez probablement vers le type “miter“. Cependant, comme vous pouvez le voir plus haut, ce type a la fâcheuse tendance de ne pas faire les jointures les plus naturelles du monde, d’où l’ajout du type “arcs“.

Ce type utilise de nouvelles interpolations pour créer des angles plus naturels, plus jolis. Si les détails mathématiques cachés derrière cette magie vous intéressent, ils sont disponibles à cette adresse. Reste à savoir quand ce nouveau type sera utilisable…

Via

Mots-clés web