Netflix devient membre de la MPAA

Netflix vient de rejoindre la cour des grands en s’intégrant au mastodonte du lobbying d’Hollywood : MPAA. Par rapport aux autres membres du groupe dont Disney, Paramount, Sony, Fox, Universal ou encore Warner Bros, la plateforme de streaming est la première de son genre.

Ces 6 grands studios ont joué un rôle dans la validation de l’intégration de Netflix dans l’association.

Présente dans l’industrie de la cinématographie depuis 1922, la Motion Pictures Association of America a pour principale mission de défendre les intérêts de l’industrie du film et de la télévision. Charlie Rivkin, PDG de MPAA, a affirmé qu’avec Netflix, l’association pourra assurer un peu plus leur rôle et rajoute que de nombreux projets lui arrivent en tête.

Un partenariat Netflix-MPAA favoriserait un peu plus la lutte contre le piratage, surtout en ligne, qui gagne vraiment du terrain.

Netflix est comme un joker pour la MPAA

Netflix occupe actuellement une grande place dans l’industrie cinématographique. Les 15 nominations que la plateforme a reçues durant les Oscars 2019 en témoignent. En affichant les mêmes objectifs que la MPAA, le service a été facilement admis dans le groupe.

Selon Ted Sarandos, Directeur du contenu de Netflix, cette intégration dans la MPAA permet à la plateforme d’assurer le dynamisme des industries créatives, mais aussi des talentueux créateurs collaborant avec eux.

La MPAA de son côté a voté pour la mise en place de lois comme la lutte contre le piratage en ligne soit la SOPA ou encore la protection de la propriété intellectuelle ou PIPA. Ce sont des objectifs qui ne sont pas vraiment appréciés par les entreprises de la Silicon Valley, surtout depuis que l’association a lancé une campagne contre Google.

Avec une entreprise croissante et florissante comme Netflix, l’association a un joker en main.

Une nouvelle source de revenus pour la MPAA

Le choix de la plateforme de s’unir avec MPAA n’est pas assez étonnant vu la décision de celle-ci de quitter l’Internet Association, un organisme qui s’est toujours opposé à la MPAA en raison de divergences d’opinion avec le droit d’auteur.

Une rumeur sur une fusion entre Fox et Disney circule actuellement, ce qui réduira les membres de la MPAA, d’où une réduction de la cotisation annuelle qu’elle recevra. Cette cotisation serait de l’ordre de 10 à 12 millions de dollars. Grâce à l’intégration de Netflix, le revenu de l’association ne changera pas.

Amazon, à ce qu’il paraît, serait la prochaine conquête de la MPAA.

Mots-clés mpaanetflix