Tandis qu’Alep se meurt, l’ONU fait son Mannequin Challenge

C’est pour remercier leurs 30.000 abonnés sur Facebook que le personnel de la délégation française à l’ONU a eu l’idée de réaliser début décembre un mannequin challenge. Une vidéo fort bien réalisée, qui suit parfaitement les canons de cette nouvelle tendance présente sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines. Le hic ? Une grosse erreur de discernement.

Difficile en effet d’apprécier une vidéo humoristique émanant d’un organisme tel que l’ONU, lorsqu’en plein conflit syrien – et parallèlement à la catastrophe humanitaire d’Alep – ce dernier reste inerte, à l’instar de ses employés dans ce clip. Un “fail”, comme certains le qualifient déjà sur la toile, qui pourrait bien en dire long sur notre époque…

ONU-mannequin-challenge

Très mauvais timing pour le mannequin challenge de la mission française à l’ONU…

Il y a un temps pour tout, et c’est justement ce que certains employés de l’ONU n’ont peut-être pas saisi. Alors que les bombes pleuvent au-dessus des civils d’Alep – et à l’heure où l’intervention des Nations Unies serait plus que souhaitée – il est effectivement dérangeant de constater que la priorité de certains semble se porter vers les réseaux sociaux et ses “challenges” hautement passagers et volatiles.

Internet ou le reflet de notre époque

C’est connu, le Net et en particulier les réseaux sociaux sont capables du meilleur comme du pire. Mais durant le conflit syrien, et tout au long des tristes événements qui se sont déroulés (et se déroulent encore) dans la deuxième ville syrienne, ces derniers ont aussi été pour les civils – et les journalistes indépendants – un moyen d’alerter le monde sur leur quotidien.

Dans ces conditions, cette petite maladresse de 45 secondes (qui partait certainement d’un bon sentiment)  pourrait légitimement sonner pour la population d’Alep comme une réponse ironique de l’ONU à leurs suppliques. Surtout dans une époque ultra-connectée où la guerre n’arrête pas les tweets.

Dans tous les cas – et quoi que l’on puisse en dire – le mannequin challenge de l’ONU n’a pas manqué de susciter des réactions sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes l’ayant jugé inapproprié ou même carrément déplacé. Un bad buzz dont les Nations Unies se seraient certainement bien passées.

Crédit illustration