Des chercheurs ont créé des tatouages électroniques imprimables à la maison

La Waseda University vient de réaliser un véritable exploit. Plusieurs de ses chercheurs ont en effet réussi à créer des tatouages électroniques imprimables à la maison. Leur technique devrait permettre à ces dispositifs de se démocratiser dans les années à venir. La vie de millions de personnes pourrait s’en trouver transformée.

Les tatouages électroniques ne sont pas nouveaux. Les chercheurs travaillent sur des dispositifs de ce genre depuis plusieurs années maintenant, notamment dans le cadre médical.

Tattoo

Une université japonaise a inventé une technique visant à imprimer des tatouages électroniques à la maison.

Contrairement aux tatouages traditionnels, ces dispositifs n’ont pas simplement un intérêt décoratif.

Les tatouages électroniques, des dispositifs dotés d’un fort potentiel

Ils peuvent en effet être utilisés pour suivre les signes vitaux d’un malade ou même pour lui administrer un traitement à distance.

Le problème, c’est que les tatouages électroniques restent extrêmement chers à produire. Ces dispositifs doivent en effet être flexibles, extrêmement fins, durables et en mesure de fonctionner dans les conditions les plus extrêmes. Ils ne sont donc pas à la portée de tous.

Pas pour le moment, du moins. La Waseda University travaille en effet depuis plusieurs mois sur une nouvelle technique visant à réduire le coût de fabrication de ces dispositifs et ses chercheurs sont visiblement arrivés à leurs fins puisqu’ils ont réussi à imprimer des tatouages électroniques sur de simples imprimantes domestiques.

Pour réaliser cette prouesse, ils ont commencé par développer un nouveau film élastomère environ 120 fois plus mince qu’un cheveu humain. Plus mince, mais aussi plus flexible.

Une technique pour imprimer des tatouages électroniques

Ils ont ensuite imaginé une nouvelle technique de câblage capable de se passer des habituelles soudures, un câblage pouvant être imprimé par n’importe quelle imprimante du marché.

En combinant ces deux techniques et en intégrant manuellement des puces électroniques à ce fameux film, les scientifiques ont réussi à fabriquer un tatouage électronique parfaitement fonctionnel. Ils l’ont ensuite collé à un morceau de peau artificielle afin de tester sa durabilité. Le dispositif a tenu pendant plusieurs jours.

Alors bien sûr, pour le moment, nous sommes loin d’un produit commercialisable, mais cette technique devrait tout de même rendre de fiers services aux acteurs du secteur puisque ces tatouages leur reviendront du coup beaucoup moins cher.

L’étude complète est payante, mais vous pouvez accéder à un résumé de son contenu en vous rendant sur cette page.

Mots-clés insolitetatouage