Télécoms : les consommateurs ont moins porté plainte en 2014

L’Association française des utilisateurs de télécommunications (ou Afutt pour les intimes) vient de rendre son dernier rapport, avec des chiffres étonnants à la clé. D’après la dernière étude menée par ses soins, le nombre de plaintes concernant le téléphone fixe, le mobile et Internet aurait baissé de 6% en 2014.

L’institution aurait ainsi reçu pas moins de 3 000 plaintes sur les douze mois de l’année passée. Si la moitié concernait le secteur de la mobilité, et donc les forfaits téléphoniques proposés par nos opérateurs, seul un tiers avait un lien avec les accès internet vendus par les fournisseurs d’accès.

Plaintes Télécoms

Les gens se plaignent moins des télécoms.

Toujours selon le rapport de l’Afutt, la plupart de ces plaintes concernaient une interruption de service pure et simple (18%), même si la qualité de fonctionnement (14%), les litiges en rapport avec la facturation (12,5%) et la résiliation (12%) posent eux aussi de nombreux problèmes aux consommateurs.

La situation s’est améliorée sur tous les fronts

Intéressant, mais il y a mieux car l’organisme a aussi calculé un indice pour chaque fournisseur d’accès, en s’appuyant à la fois sur le nombre de plaintes déposées et sur le nombre d’abonnés enregistrés.

Orange est celui qui s’en sort le mieux, avec un ratio inférieur à la moyenne du marché. Arrive ensuite SFR et Free.

Difficile d’être étonné et quelque chose me dit que la tendance n’est pas prête de s’inverser, surtout avec tous les problèmes en lien avec la Freebox Mini 4K.

Et pour les mobiles alors ? Les principaux problèmes rencontrés par les mobinautes touchent à la facturation (24%) et à la résiliation de leur contrat (14%). Ceci étant, la situation s’est améliorée et les gens ressentent moins le besoin de changer d’opérateur.

En outre, et c’est plutôt positif, il semblerait que la qualité des services proposés par les opérateurs soit en nette progression. De même pour la couverture réseau.

La situation s’est considérablement améliorée sur les lignes fixes en revanche, même si les consommateurs rencontrent encore des soucis de facturation et de vente forcée.

Sans surprise, ce sont d’ailleurs les appels non sollicités qui agacent le plus les gens. Et non, je n’ai pas besoin de nouvelles fenêtres !