Téléphoner en Europe coûte désormais moins cher

En Europe, les frais d’itinérance pouvaient parfois coûter cher mais ce n’est plus le cas à présent car les frais appliqués par les opérateurs viennent de chuter drastiquement. Depuis samedi, ils sont ainsi plafonnés à 5 cents la minute par appel. Magnifique, mais ce n’est pas fini car ces frais seront totalement supprimés à partir de l’année prochaine, en juin 2017.

Bruxelles a en effet décidé de mettre un terme aux frais d’itinérance en Europe. Si la commission européenne a pris cette décision, ce n’est d’ailleurs pas uniquement pour nous faire faire des économies.

Itinérance Europe

Les frais d’itinérance viennent de baisser en Europe.

Elle souhaite aussi abattre les barrières entre les pays membres de l’union afin de donner vie à un marché numérique unique, un marché capable de rivaliser avec celui des autres puissances mondiales.

Bruxelles souhaite donner vie à un marché numérique unique

A partir du 15 juin 2017, ces frais seront donc totalement supprimés et les consommateurs paieront exactement la même chose dans tous les pays européens. Attention cependant car les négociations avec les opérateurs sont toujours en cours et les instigateurs du projet ne sont pas encore parvenus à un terrain d’entente.

En attendant, Bruxelles a demandé aux opérateurs de faire un effort et de revoir leurs tarifs à la baisse. Depuis samedi, tous les coûts liés aux frais d’itinérance sont donc plafonnés.

Les appels coûtent ainsi 5 cents par minutes. Même chose du côté des SMS dont le prix est désormais fixé à 2 cents par message envoyé. Concernant la data, les tarifs appliqués sont désormais fixés à 5 cents par méga-octet de données mobiles.

Il faut tout de même préciser que ces prix n’incluent pas la TVA.

Cela n’a l’air de rien mais il s’agit d’une baisse importante. Avant ça, les appels étaient facturés 0,23 € par minute, contre 0,07 € pour un SMS et 0,20 € pour un méga-octet de données.

Notez en outre que les opérateurs restent libres de proposer des tarifs encore moins cher s’ils le souhaitent.

Pour en revenir à la future disparition des frais d’itinérance, il faut tout de même préciser que Bruxelles va mettre en place un « fair use » afin d’éviter les abus. Certains consommateurs pourraient en effet être tentés de prendre un forfait moins cher chez un de leurs voisins européens pour diminuer les coûts et la commission européenne souhaite donc limiter les risques en plafonnant les forfaits à l’étranger.

Mots-clés insolite