La Russie s’intéresse à la téléportation

La Russie travaille sur plusieurs programmes très ambitieux mais c’est surtout l’un d’entre eux qui fait beaucoup parler de lui en ce moment. Et pour cause car Vladimir Poutine a demandé à ses scientifiques de travailler sur un système de téléportation. Oui, et il en a d’ailleurs confié le développement au centre quantique russe et le lancement de la solution est programmé pour 2035.

Poutine a-t-il l’intention de téléporter les soldats de son armée d’un point à l’autre du globe ? Non, pas du tout. En réalité, cette technologie de téléportation ne vise pas les gens mais… les données.

Téléportation Russie

La Russie s’intéresse à la téléportation. Ou presque.

Là, tout de suite, c’est beaucoup moins excitant, pas vrai ?

La Russie veut téléporter des données

Certes, mais cette technologie pourrait tout de même changer pas mal de choses puisqu’elle se focaliserait sur le développement des communications quantiques et elle permettrait ainsi de partager une information en l’espace d’un instant à travers le globe de manière totalement sécurisée.

Comme Dmitri Peskov, le directeur du pôle jeune professionnels de l’Agence d’Initiatives Stratégiques l’a fait remarquer en évoquant le programme, cette technique de téléportation quantique permettra en théorie de transmettre un message d’un point à l’autre sans craindre qu’il ne soit intercepté par un pirate.

Le programme se diviserait en deux parties distinctes.

La première couvrirait la période allant de 2018 à 2025 et elle se focaliserait sur le développement d’un système de protection pour les réseaux de communication utilisés par la Russie. La seconde se déroulerait entre 2025 et 2035 et elle se concentrerait cette fois sur la production d’une puce quantique capable de communiquer avec les systèmes électroniques les plus complexes.

Mais comment fonctionnerait cette technologie ? A l’heure actuelle, les données sont transférées sous la forme d’une impulsion constituée de milliards de photons. Un hacker peut donc s’introduire sur la ligne et intercepter ces informations à l’insu des utilisateurs.

Un système de communication quantique pour sécuriser les informations

Le système de communication quantique envisagé par la Russie est un peu différent. L’information circulant d’un point « a » à un point « b » serait instantanément téléportée à travers l’espace et elle ne pourrait donc pas être interceptée par un tiers.

C’est en tout cas ce que Ruslan Yusunov, l’homme à la tête du centre quantique russe, a déclaré dans un de ses articles.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas d’un projet fumeux. Preuve en est, en 2014, les scientifiques de l’Université Technologique de Delft aux Pays-Bas sont parvenues à téléporter des informations codées en particules sub-atomiques entre deux points situés à trois mètres de distance.

Mots-clés insolitesécurité