Télésanté : Apple et l’UCLA révolutionnent l’étude clinique sur la dépression

Le domaine de la santé est un secteur où Apple s’investit activement. Après le lancement d’applications pour suivre les cycles menstruels et les battements cardiaques, la firme à la pomme se lance aujourd’hui dans la détection et le traitement du stress et de la dépression. Pour ce faire, une collaboration avec l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) a été initiée début août.

Pendant trois ans, de 2020 à 2023, le duo s’est mis d’accord pour réaliser ensemble un essai clinique sur le dépistage des facteurs potentiels de l’anxiété telle que la variation du sommeil, la fréquence cardiaque et l’activité physique. Selon les statistiques, plus de 300 millions de personnes dans le monde ont déjà souffert de dépression, dont près d’un million de cas de suicides chaque année. Cette étude vise donc à trouver une solution plus modernisée pour lutter contre cette situation.

personne triste et déprimée
Crédits photo Pixabay

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Finis les consultations de style archaïque où les patients doivent répondre à une longue liste de questions. Maintenant, grâce à ce partenariat, le suivi assuré à distance sera plus centré sur l’individu et non sur les situations vécues.

La technologie au service de la santé mentale

Le monde de la médecine a évolué en parallèle avec l’évolution technologique. Désormais, de nouvelles machines, programmes et applications sont mis au service de la santé.

C’est ainsi qu’Apple et l’UCLA vont utiliser les i-Phone, Apple Watch et Beddit pour obtenir les données indispensables à l’étude. À partir des résultats collectés, les chercheurs pourront faire une analyse de cause à effet et proposer ainsi un traitement personnalisé.

Comment l’expérimentation va se faire ?

L’échantillon étudié sera au nombre de 150 au départ puis 3 000 à partir de 2021. Les participants, des patients et des étudiants de l’UCLA, vont tout d’abord télécharger une application de recherches sur leurs iPhone, puis seront dotés de la montre Apple watch et le moniteur de sommeil Beddit.

Les participants ne devront en aucun cas se séparer de ces accessoires tout au long de la période d’observation pour que les chercheurs puissent collecter des données en temps réels. Pour des études plus approfondies, des entretiens cliniques sont aussi prévus.

Toujours soucieux de la vie privée de ses clients, Appel et UCLA promettent la confidentialité totale des informations obtenues.

Mots-clés applesanté