Temps de jeu, dématérialisé… Les chiffres du jeu vidéo pendant le confinement

Le confinement a bousculé les habitudes de consommation avec la moitié du globe dont les déplacements sont limités aux simples courses ou trajets jusqu’aux secteurs nécessaires ne pouvant passer par le télétravail. Mais grâce à Internet, cet enfermement reste beaucoup plus supportable avec l’accès rapide et facile à un tas de divertissements. Du côté de Netflix, la fréquentation du site a explosé tandis que même l’OMS, jugeant l’an dernier le jeu vidéo comme potentiellement addictif, invite à des parties en ligne pour respecter la distanciation sociale. Le secteur vidéoludique est donc plus que préconisé pendant ce confinement.

Et avec le jeu vidéo comme divertissement simple d’accès pendant le confinement, on constate une hausse des chiffres comme l’explique Nielsen Games au Hollywood Reporter.

Crédits Pixabay

Une hausse dans plusieurs pays du monde, dont l’Europe avec la France.

Une augmentation sur tous les points pour le jeu vidéo

Le confinement a bien des résultats positifs côté jeux vidéo. En se basant sur un échantillon de 3000 joueurs à travers les USA, la France, l’Angleterre et l’Allemagne, Nielsen Games a pu dresser un portrait de l’augmentation dû à la pandémie. L’institut a constaté que la hausse, sur l’ensemble de ces territoires, est de l’ordre de 38%. Les joueurs passent donc largement plus de temps devant un écran. De façon détaillée, les USA affichent une augmentation de 45%, puis la France avec 38%, l’Angleterre avec 29% puis l’Allemagne avec 20%. Ce sont donc les Américains qui jouent le plus.

Mais toutes ces parties ne se déroulent pas forcément en ligne. Pour la France, ce sont 12% des joueurs qui préfèrent une expérience solitaire, tandis que le local affiche une hausse de 9%. Pour le multijoueur en ligne, on compte une augmentation de 29% aux USA, encore une fois en tête.

Ultimate donnée intéressante de cette étude : 23% des joueurs préfèrent passer par le dématérialisé, dont 42% aux USA ! Une hausse facilement explicable : les déplacements étant limités pendant la pandémie, il est plus simple d’obtenir une copie numérique de chez soi que prendre le risque de sortir pour un jeu et être contaminé. Sans oublier que les livraisons sont largement ralenties. Le choix du dématérialisé permet d’obtenir directement un titre, avec une bonne connexion Internet. Idem pour le Cloud Gaming.

Mots-clés CoronavirusCovid-19