Tencent et JD.com s’unissent de nouveau en vue de dépasser Alibaba

Tencent et JD.com font de nouveau alliance en investissant dans Better Life, un conglomérat de grands magasins chinois. Respectivement propriétaire de WeChat et numéro 2 du commerce en Chine, tous deux ont acheté une part d’action minoritaire du retailer. Ensemble, ils ont pour but de concurrencer Alibaba, l’équivalent d’Amazon dans l’Empire du Milieu.

C’est ainsi que Tencent a fait l’acquisition de 6 % du capital de Better Life en déboursant 886,9 millions de yuans, soit près de 114 millions d’euros. JD.com, pour sa part, a acheté 5 % du capital du groupe pour la somme de 739,1 millions de yuans, soit environ 95 millions d’euros.

apple-argent

La firme de Cupertino n’est pas sur la paille, avec plus de 250 milliards de dollars en réserve selon le Wall Street Journal, Apple a même de quoi voir venir…

Ensemble, le duo a ainsi investi plus de 200 millions d’euros dans un marché qu’ils estiment prometteur et pourrait les permettre de rattraper Alibaba, peut-être même de le dépasser.

Nouvelle stratégie pour contrer Alibaba

Tencent et JD.com ne sont pas à leur première alliance contre le groupe Alibaba. Les deux sociétés se sont déjà associées il y a de cela quatre ans. Depuis, elles n’ont cessé d’investir pour gonfler leur capital et accaparer les créneaux prometteurs. Rien qu’en décembre 2017, les deux ont investi près de 700 millions d’euros dans VIPshop. Aujourd’hui Tencent possède 7 % des actions de ce site chinois de vente événementielle de mode, tandis que JD en possède 5,5 %.

Pour ce qui est de Better Life, il s’agit d’un conglomérat de grands magasins, de grandes surfaces ainsi que de magasins de proximité réunis sous la même enseigne basé à Xiangtan, dans la province du Hunan. L’enseigne est très prolifique, d’où l’intérêt que lui portent 2 géants comme Tencent et JD.

Tencent ne lésine pas dans les moyens

Tencent et Alibaba enchainent les investissements stratégiques et parfois très audacieux. Depuis le début de l’année 2017, Tencent a ainsi investi plusieurs milliards de dollars en acquisition de parts dans Carrefour China, Yonghui Superstores, Heilan Home et Wanda Commercial.

Toutes ces acquisitions ont pour objectif d’augmenter le nombre de points de vente qui utilisent ses services de paiement mobile et plateformes e-commerce.

De son côté, Alibaba adopte également la même stratégie et compte actuellement dans ses rangs : Suning.com, Intime Retail, Sanjiang Shopping Club, Lianhua Supermarket, Wanda Film et Easyhome. Les deux pointures ont déboursé plus de dix milliards en seulement un an.