La Terre ressemblait beaucoup à Vénus dans ses jeunes années

À quoi ressemblait la Terre primitive ? Après des analyses et des recherches effectuées en laboratoire, des chercheurs pensent avoir trouvé la réponse à cette question. D’après eux, notre planète ressemblait jadis à Vénus

Une équipe de scientifiques a fait de nouvelles découvertes qui se rapportent à l’atmosphère de la Terre dans ses jeunes années, plus précisément il y a environ 4,5 milliards d’années. À cette époque, notre planète n’avait rien de ce que nous voyons aujourd’hui. Les chercheurs s’accordent à dire depuis des lustres que la jeune Terre ne comportait ni forêt, ni océan, ni montagne. Au lieu de cela, sa surface était recouverte de magma presque dans sa totalité. On ignore toujours par contre la nature de l’atmosphère terrestre au cours de cette période.

Crédits Pixabay

Mais grâce à une étude qui vient d’être publiée dans la revue scientifique Science Advances, la réalité est visiblement sur le point de changer !

Une découverte de taille au sujet des débuts de la Terre

Il est intéressant de noter que ladite étude a vu la participation de scientifiques internationaux, dont Paolo Sossi, chercheur à l’École polytechnique fédérale de Zurich (ETH) et au NCCR PlanetS. Elle a été réalisée dans le but de tenter de résoudre certains mystères concernant l’atmosphère primitive de la Terre.

« Il y a quatre milliards et demi d’années, le magma échangeait constamment des gaz avec l’atmosphère sus-jacente », écrit Sossi. Afin d’en apprendre davantage sur cette atmosphère primitive de la planète bleue, les scientifiques ont donc créé leur propre magma en laboratoire.

Pour ce faire, ils ont fait fondre une poudre correspondant à la composition du manteau de la Terre. Un procédé qui aura nécessité un four capable de générer une température de 2000 °C.

Des caractéristiques rapprochant l’atmosphère de la planète bleue à celle de Vénus

En faisant cette expérience, les chercheurs voulaient avant tout comprendre le mécanisme d’oxydation du fer dans le magma. En effet, la présence d’oxygène est la condition sine qua non à l’oxydation du métal. En soufflant un air contenant de l’oxygène sur leur magma, l’équipe de scientifiques affirme avoir pu créer quelque chose dont la structure est comparable à celle des roches naturelles qui forment le manteau de la Terre d’aujourd’hui.

En comparant les péridotites naturelles et celles obtenues à partir de leur expérience, les scientifiques ont pu déterminer les caractéristiques des mélanges gazeux qui se rapprochaient le plus de l’atmosphère de la Terre il y a plus de 4 milliards d’années.

« Ce que nous avons découvert, c’est qu’après le refroidissement du magma, la jeune Terre avait une atmosphère légèrement oxydante, avec du dioxyde de carbone comme constituant principal, ainsi que de l’azote et de l’eau », peut-on lire dans le rapport. En partant de cette découverte, les chercheurs affirment que la Terre primitive avait une atmosphère comparable à celle de Vénus d’aujourd’hui ! Une Vénus qui génère toujours beaucoup d’intérêt au sein de la communauté scientifique.

Mots-clés terrevénus