Tesla continue sa lancée en Chine

Savez-vous que le géant américain Tesla envisage d’installer ses usines en Chine ? Il s’agit d’une annonce faite par Elon MUSK patron et fondateur du plus grand fabricant mondial de voitures électriques. Quels sont les enjeux d’une telle décision pour la marque et les profits pour la Chine ? Cet article vous fera découvrir cette stratégie d’expansion de Tesla.

Le marché chinois : le nouvel eldorado du géant américain de la voiture électrique

À travers une publication faite sur le compte Twitter du patron et fondateur de Tesla, Elon MUSK, la marque compte continuer la production de son modèle 3 en Chine. L’objectif est d’atteindre dans les prochaines années une production de volumes plus importants. Cette annonce s’est concrétisée avec le lancement des travaux de construction d’une giga-usine par le dirigeant et les responsables de la ville de Shanghai.

Cette infrastructure de dernière génération est installée sur une superficie de 865 000 m2 à Lingang, une zone manufacturière de référence à Shanghai. Avec cette implantation, Tesla a connu des livraisons records de véhicules au premier trimestre. Ce qui fait que le marché chinois représente 30 % des ventes mondiales de la marque. Pour Tesla, la Chine est son 2e marché mondial après les États-Unis.

Le modèle 3 reste celui qui lui permet d’atteindre des ventes records sur le marché chinois, car il est plus compact et moins onéreux que les modèles S et les modèles X. Il faut savoir que c’est sur le modèle 3 que Tesla mise pour devenir un producteur de masse. Elle annonce par la même occasion que l’usine disposera d’une capacité de production de plus du demi-million de voitures électriques par an. La marque ne compte pas s’en arrêter là. Elle vise des projets plus ambitieux, mais se heurte à certaines difficultés qui sont relatives aux conflits commerciaux entre les deux pays.

Une implantation malgré un contexte commercial tendu

Depuis quelques années la Chine et les États-Unis se livrent une guerre commerciale qui ne dit pas son nom. En effet, chaque pays hausse les droits de douane sur leurs produits respectifs. Ceci dit, le projet d’implantation d’une nouvelle usine en Chine intervient juste à un moment où les deux nations ont décidé de mettre une trêve à leur conflit commercial. Aussi, sachez que sur le marché chinois, les modèles de la marque présentent quelques désagréments pour les consommateurs. Il s’agit entre autres :

  • d’accélérations inattendues ;
  • d’incendies inexpliqués de la batterie ;
  • de dysfonctionnements du système de freinage ;
  • d’échecs des mises à jour logicielles en temps réel.

Toutes ses difficultés rencontrées par la marque se sont accentuées avec la plainte d’un client. Ce dernier n’a pas hésité à monter littéralement sur les voitures Tesla durant le salon automobile de Shanghai. De plus, les autorités chinoises soupçonnent Tesla d’utiliser ses modèles à des fins d’espionnage, à cause des nombreuses caméras qu’ils embarquent. Mais, le PDG, Elon MUSK, a apporté des éléments de réponse à toutes ces préoccupations du marché.

Il a notamment rassuré de la neutralité de sa stratégie et des solutions pour corriger les dysfonctionnements observés sur ces modèles. Elon a également annoncé la construction en Chine d’un centre de données pour le stockage et la protection des informations récoltées par la plupart des modèles de la marque. Malgré toutes ces péripéties du climat commercial conflictuel entre les deux pays, il faut avouer que Tesla a de beaux jours devant elle.