Tesla dans le collimateur de la NHTSA après un accident mortel impliquant une Model S

Le 29 décembre 2019, deux personnes ont trouvé la mort à bord d’une Honda Civic après que leur véhicule ait été percuté par une Tesla Model S qui a grillé un feu rouge à Gardena, près de Los Angeles, aux États-Unis. Les deux occupants de la Tesla ont, quant à eux, eu la vie sauve.

D’après le NBC News, les passagers de la Tesla Model S ont été hospitalisés et sont hors de danger. Suite à cet accident, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a décidé d’ouvrir une enquête.

Crédits Unsplash

Le NBC News a rapporté que la NHTSA tente actuellement de déterminer si le pilote automatique de la Tesla Model S est à l’origine de cet accident.

Le pilote automatique de Tesla fait beaucoup parler de lui

Depuis quelques temps, Autopilot fait beaucoup parler de lui et pas forcément pour les bonnes raisons. A en croire NBC News, cette option pourrait être impliquée dans 13 accidents sur lesquels enquête la NHTSA.

Pour rappel, en début décembre 2019, une Tesla Model 3 a percuté un véhicule de police sur une autoroute dans le Connecticut, aux États-Unis. Interrogé par la police, le conducteur de la voiture a déclaré que c’était la faute du pilote automatique de Tesla qu’il avait activé.

Tesla n’a fait aucun commentaire

La NHTSA n’a pas souhaité s’exprimer au sujet de l’enquête ouverte à la suite de l’accident qui a eu lieu récemment à Los Angeles. On ne sait donc pas encore si le pilote automatique de Tesla est réellement en cause. Toutefois, si c’est le cas, cela risque de ternir l’image du constructeur automobile qui est déjà la cible de nombreuses critiques.

Il y a quelques mois, Tesla s’est attiré les foudres de la National Transportation Safety Board (NTSB) qui avait déclaré que Autopilot manquait de garanties. Si Tesla ne s’est pas encore exprimé au sujet de ce nouvel accident, le constructeur automobile a néanmoins rappelé il y a quelques temps que le pilote automatique ne rendait pas ses véhicules autonomes et qu’il était important de garder les mains sur le volant même s’il est activé.

« Le pilote automatique permet à la voiture de tourner le volant, d’accélérer et de freiner en restant dans sa file. » a souligné Tesla.

Selon la firme, donc, l’Autopilot est un simple système d’aide à la conduite, un système qui ne peut être tenu pour responsable de la trop grande confiance que peuvent lui porter certains conducteurs.

Mots-clés Model Stesla