Tesla fait un pas de plus vers la conduite 100 % autonome

Elon Musk a tenu une conférence de presse cette nuit afin de présenter une nouvelle solution très prometteuse. Elle succède en effet à l’Autopilot et elle est capable d’offrir une conduite 100 % autonome. Enfin, elle le sera lorsqu’elle sera activée sur les véhicules de la marque, en 2017. Tesla préfère effectivement procéder avec prudence et cela peut aisément se comprendre compte tenu des enjeux.

Lorsqu’il ne rêve pas de coloniser Mars, Elon Musk se surprend à rêver d’un monde où la pollution automobile ne sera plus qu’un lointain souvenir, un monde dans lequel les gens n’auront plus besoin de se mettre derrière le volant de leur véhicule pour se rendre à l’endroit de leur choix.

Tesla Vision

Tesla a présenté cette nuit une nouvelle technologie visant à rendre les véhicules de la marque 100 % autonomes.

Le rêve s’apprête visiblement à devenir réalité et c’est finalement ce que l’on peut retenir de la conférence de presse de cette nuit.

Des Tesla 100 % autonomes pour 2018 ?

Elon Musk a en effet enchaîné les annonces fracassantes et il a notamment déclaré que toutes les voitures produites à partir d’aujourd’hui seront équipées du successeur de l’Autopilot. Cela vaut évidemment pour les Model X et les Model S, mais également pour la petite Model 3.

Il ne s’agit évidemment pas d’un détail anodin, car ce modèle se destinera essentiellement au grand public. Attendu pour 2018 en Europe, il devrait effectivement être proposé à partir de 35 000 dollars pour la version la moins chère.

Mais ce n’est pas le plus intéressant, car cette technologie offrira également une autonomie de niveau 5, le niveau le plus élevé de la classification internationale. Grâce à elle, les véhicules de la marque pourront donc rouler et se rendre à leur destination sans aucune intervention humaine.

Pour proposer un tel niveau d’autonomie, Tesla a évidemment mis l’accent sur les capteurs et les nouveaux véhicules de la marque seront ainsi équipés de huit caméras, dont trois frontales. Elles permettront à l’ordinateur de bord de “voir” tout ce qui se passe autour de la voiture, avec un champ de vision de 360° et une portée de 250 mètres.

Le plein de capteurs et une puce Titan X pour tout traiter

En plus de ces caméras, ils embarqueront aussi douze nouveaux capteurs à ultrason dont la portée a été doublée. Le radar frontal sera pour sa part toujours de la partie.

Derrière, ils pourront compter sur une puce Nvidia Titan X afin de traiter toutes ces données en un minimum de temps, une puce environ quarante fois plus performante que la précédente.

Attention cependant, car cette technologie ne sera pas activée tout de suite sur les véhicules de la marque. Elon Musk souhaite effectivement prendre du temps pour valider le logiciel et s’assurer que tout fonctionne correctement. Lorsque ce sera fait, il devra demander l’autorisation des régulateurs et cette étape risque de prendre plusieurs mois.

Mots-clés tesla